Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Le topic officiel de la NES
par wiiwii007 Aujourd'hui à 11:54

» Le topic officiel de la PS4
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 11:44

» Limited Run Games (LRG)
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 11:34

» A quoi vous jouez en ce moment?
par NinjaStorm Aujourd'hui à 11:30

» NEW Danganronpa V3 [PS4 et Vita]
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 11:26

» La lecture du retrogamer
par defskerus Aujourd'hui à 11:22

» Strider Hiryû
par Oli Aujourd'hui à 11:14

» [VIDEO] Yakuza 0
par Junkers Aujourd'hui à 10:45

» La SNES Mini et la Genesis flashback
par Fellock Aujourd'hui à 10:40

» Le topic officiel de la XboxOne
par Lechatperché Aujourd'hui à 10:09

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Tests & Reviews » [TEST] Castlevania II : Simon’s quest

[TEST] Castlevania II : Simon’s quest

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Kawet

avatar
Chat-Bits


Sorti en 1990 en Europe, 3 ans après le Japon, ce second épisode de #Castlevania a divisé les fans entre Amour passionnel et dégout. Castlevania 2 Simon’s Quest  sur #NES est un jeu culte et si, par flemme de lire ce qui suit, vous ne deviez retenir qu’une chose de ce jeu, ce serait Bloody Tears  et les prémices du genre « metroidvania »*.

*Oui, ça fait 2, mais le Comte est Mal.


Bon, on attaque ?

Message des Ténèbres

Après avoir vaincu Dracula, Simon Belmont se retrouve avec une malédiction qui le consume et le rend faible à la nuit tombée. Il ne pourra trouver son salut qu’en redonnant vie au Comte déchu, grâce à des parties de son corps éparpillées de-ci de-là, pour le fouetter à nouveau… Mais il devra faire vite, car le temps joue contre lui (et accessoirement conditionnera la fin que vous aurez).


Rencontres, indices, malédiction...

The morning sun has vanquished the horrible night

Vous voilà donc parti à la recherche de ces parties*, armé de votre Vampire Killer, dans la région de Castlevania. Vous démarrez un beau matin dans la ville de Jova pour faire quelques achats et récupérer les premiers indices. C’est là que les yeux sortent de la tête des joueurs de Castlevania premier du nom. Cette fois-ci point de baston et de linéarité : il faut… réfléchir et trouver sa route. Effrayant.
Vous voilà donc dans un jeu mêlant action/ plates-formes et des éléments de RPG, c’est une suite curieuse à l’époque pour un Castlevania, exactement comme l’était Zelda 2 sur NES. Et c’est en ça que ce jeu représente, avec Vampire Killer sorti sur MSX en 1986, un embranchement vers le genre « metroidvania », un genre qui trouvera sa véritable définition dans l’excellent Castlevania: Symphony of the Night sorti sur PlayStation 7 ans plus tard.
Parmi les éléments de RPG en question se trouvent l’accumulation d’expérience (jusqu’au level 6 max) et d’argent (sous forme de cœurs), l’exploration, le triptyque « village – promenade – donjon », la résolution d’énigmes, l’achat et la découverte d’armes et d’objets. Vous progressez dans un monde ouvert rythmé par des cycles jour/nuit qui vont vous rendre fou …
Les manoirs sont néanmoins loin d’être labyrinthiques et sont très courts, certains objets restent essentiels pour pouvoir avancer (les cristaux et le cœur notamment).
Votre personnage peut sauter (sauf dans les escaliers), utiliser des objets spéciaux, (sauf dans les escaliers), et fouetter (ah ça, il peut dans les escaliers, mais juste à gauche ou à droite, ce qui complique un peu certaines situations). La gestion du saut peut être délicate au début mais elle n’est pas aussi ardue que certains le font croire**. L’aspect plates-formes est assez limité, la difficulté à ce niveau pouvant se trouver dans certains passages avec des blocs mouvants ou des espaces réduits.

* y’a bien un bijou de famille à ramasser, mais pas celui que vous croyez. Le jeu n’en est pas moins casse-couilles par moment.
** ou alors ce sont vraiment des billes. Des billes en plomb.

l'essence des indices, c'est de réussir à faire le lien entre eux

Habitation de malheur

Autant vous prévenir, la vraie difficulté ne réside pas dans les combats, les patterns des « meilleurs copains » de Dracula étant simples, mais dans la compréhension des mécanismes du jeu : où dois-je aller et surtout, bon sang, que dois-je faire ???
Alors oui, certes, les villageois vous donnent des indices, mais ceux-ci sont parfois sans queue ni tête ("ne regardez pas l'étoile de la Mort", "prenez ma fille"...), ou sont alors de beaux mensonges… Et encore faut-il qu’il fasse jour ! Car la nuit, les villages sont peuplés de zombies et les boutiques sont fermées, c’est assez frustrant et ça explique sans doute le déclin du tourisme transylvanien.
Une autre frustration possible viendra des blocs muraux : tantôt ils peuvent être illusoires, tantôt bien réels mais destructibles. C’est assez pénible de devoir abuser d’eau bénite comme détecteur/destructeur de ces blocs, mais pour votre première partie vous n’aurez pas d’autre choix si vous voulez progresser ou ne pas perdre de vie. Cette particularité concerne aussi bien les habitations que les manoirs, ainsi que quelques sections intermédiaires.


La nuit, on peut jouer à saute-zombie

What a horrible night to have a curse

Le fameux cycle jour/nuit est un mécanisme important dans ce jeu. Il faut dire que ça aurait pu être un système très sympa si ce changement ne se faisait pas via un « pop-up » qui stoppe net votre action en cours et dure des plombes. La nuit donc, les ennemis sont plus forts, et au cas où votre barre de vie se serait réduite, vous devrez soit augmenter d’un niveau, soit attendre la journée pour vous reposer à l’église. C’est toujours très amusant d’être limite en points de vie, de foncer vers l’église la plus proche, et arrivé à 2 mètres de la porte, de voir apparaitre le pop-up « what a horrible night to have a curse ». Hilarant je vous assure.
Ce passage jour/nuit se manifeste également par un changement de musique et par une variation des couleurs du décor. Les graphismes dans l’ensemble sont plaisants au premier coup d’œil mais vite lassants car assez répétitifs. On observera aussi par moment des ralentissements et des clignotements de sprites, mais cela ne nuit pas trop au plaisir de jeu.


je vous assure que ce pop-up vous fera flipper

Monster Dance

Le bestiaire du jeu se compose d’une vingtaine d’ennemis et de 3 boss (La Mort, Vampira et Dracula).
Le système de boss est assez déroutant : déjà on n’en a que 2 pour les manoirs, ça nous fait 3 manoirs non « puissamment gardés ». Ensuite La Mort et Dracula sont, selon l’arme utilisée, soit impossibles à battre, soit trop faciles, aucune demi-mesure, aucune finesse. Vampira quant à elle se laissera gentiment fouettée sans trop de difficulté. La Mort et Vampira reviennent à chaque passage, tels des mobs moyens. En fait, c’est ce qu’ils sont : aucune mise en scène, même pas de changement de musique…Enfin, et pour couronner le tout, sachez que combattre la Mort est facultatif…A moins de vraiment la vouloir, cette dague en or.
Quant aux sbires, vous les aimerez surtout pour leurs cœurs, que vous serez amené à récolter si vous voulez progresser.

Voici les sbires, la Mort et Vampira. Vainqueurs : les sbires...

Game Over

Vous pouvez mourir de 2 façons : quand votre barre de vie se vide soit à cause des ennemis, des pics ou encore des marais empoisonnés, et quand Simon tombe dans l’eau. Vous voyez, ce type peut faire une chute de 30m sans une égratignure, mais l’eau non, y’a rien à faire. Le jeu vous offre 3 vies, et quand elles sont épuisées, vous disposez alors de « continues », en quantité illimitée, elle n’est pas belle la mort ? Le seul gros inconvénient est que quand cela arrive, vous perdez tous les cœurs si joyeusement récoltés… Enfin sachez que le jeu propose dans sa version européenne un système de mot de passe pour reprendre votre partie dans des jours meilleurs. Selon vos performances et le temps mis pour terminer le jeu, vous aurez droit à l’une des 3 fins proposées.

ah ces petits blocs jaunes mouvants... et plouf !


Bloody Tears

On peut reprocher des choses à ce jeu, mais il y a un élément sur lequel tout le monde s’accorde : la musique. Celle-ci est terriblement efficace et c’est aussi dans ce Simon’s Quest que le fameux Bloody Tears fait sa première apparition (j’ai frissonné de plaisir quand j’ai entendu son remix dans Castlevania IV, fichtre, que c’était bon). Pour ceux qui ne connaitrait pas ce titre, rattrapez-vous vite et écoutez plutôt ce morceau  figurant certainement dans tous les tops 10 des meilleures musiques de jeux video :
Ainsi lors de mes premières parties, les morceaux The Silence of Daylight et Bloody Tears  se suffisaient à eux seuls pour me motiver à jouer, à défaut d’arriver à progresser.
Le thème d’intro, Message of Darkness, est angoissant, annonciateur de malheur et sonne comme un défi lancé au joueur. Vers la fin du jeu, le thème Within These Castle Walls vous accompagne dans un Castlevania vide, en ruines, témoin de la violence d’un combat passé et manifestement hanté par quelqu’un qu’on ne souhaiterait finalement pas revoir. Je ferais un dernier commentaire sur A Requiem, joué lors du générique de fin, un morceau surprenant de force pour un jeu 8 bits, on aurait aimé d’ailleurs qu’il soit plus long.
Comme je suis bon, vous pouvez écouter ces différents morceaux composés par Kenichi Matsubara ici : http://www.vgmpf.com/Wiki/index.php?title=Castlevania_II:_Simon%27s_Quest_%28NES%29#Music


A Requiem

En conclusion, si vous n’avez jamais fait ce jeu, je vous invite à l’essayer, avec quelques conseils ci-dessous en spoiler, histoire de ne pas trop vous frustrer quand même. Simon’s Quest n’est ni un pur Castlevania ni un pur "metroidvania", c’est un bon jeu d’exploration sur le thème de la série avec quelques énigmes tirées par les cheveux, disposant d’une bonne jouabilité, d’une excellente musique et d’une difficulté très acceptable pour les combats.


Spoiler:
Les conseils du minou
1- Dessinez une carte de votre progression
2- Notez absolument tous les indices donnés par les villageois et les livres cachés dans les manoirs
3- N’hésitez pas à farmer les cœurs.
4- Le laurier c’est pratique pour se sortir de situations délicates, comme l’impossibilité de sortir des escaliers sans subir de dégâts ou traverser de long marais empoisonnés…
5- Il n’y a pas d’habitation vide.


Graphisme 3/5 : Mise à part l’amélioration graphique de Simon, le jeu ne brille guère de ce côté et présente aussi quelques défauts d’affichage. Le tout reste toutefois honnête pour de la NES et colle bien à l’atmosphère castlevanienne.
Gameplay 4/5 : Simon se manie très bien avec un petit peu de pratique, la difficulté est correcte. Quant au style de jeu action/RPG/plates-formes, on adhère ou pas. Reste le farming de cœurs et la résolution des énigmes qui peuvent s’avérer pénibles.
Bande son 5/5 : Parce que je n’ai pas pu mettre 6/5.
Durée de vie 4/5 : Difficile à terminer une première fois (comptez 15-20h), facile à faire ensuite en 5h à 8h. C’est appréciable d’ailleurs si on veut tenter de voir les 3 fins.
Note globale 16/20 : Ce jeu est un incontournable. Oubliez l’étiquette « Castlevania » si c’est cela qui vous horripile, puriste que vous êtes, et profitez du jeu.
Note testeur 18/20 : Je n’y avais pas rejoué depuis son acquisition en 1991. J’avais morflé pour les énigmes, là je m’en suis rappelé (c’est dire si ça marque) et j’ai mieux apprécié le jeu. Malgré ses petits défauts, on prend du plaisir sur ce jeu. C’est une note qui vient du cœur, difficile de raisonner là-dessus.



voici ce que vous pourrez voir dans l'une des 3 fins

Dans ces murs du château…

… je vous propose en exclusivité de lire ce manuel scanné (la partie FR uniquement) avec mes petites papattes et de citer vos passages préférés ou les petites pointes d’humour des traducteurs :



Dernière édition par Kawet le Mer 25 Mai - 20:32, édité 3 fois

Ayla

avatar
Démon Gamer

Ouah déjà en ligne ton test !   

Bon, je garde ce post pour le cas où je finis le mien à temps aussi.   

https://lafilleengeek.wordpress.com/

Invité


Invité
Très bon test sur le premier Castlevania auquel j'ai pu jouer car à l'époque, on m'avait offert le premier opus deux semaines après.
De mémoire, tous les villageois mentent à l'exception d'une personne.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il n'est pas le premier opus à ne pas être non linéaire car "Vampire Killer" sur MSX propose aussi de l'exploration à l'intérieur de ses stages. Il faut chercher des clés dans des niveaux composés de plusieurs chemins afin de pouvoir ouvrir la porte de sortie. Il n'y a pas de temps et un marchand est là pour échanger des items contre des coeurs.

Au Japon, Castlevania II n'a pas laissé une bonne impression, parce qu'il est sorti sur Disk System et qu'il fallait 5 secondes de chargement pour passer d'un écran à un autre.
Igarashi qui a récupéré le projet de "Symphony of the Night" a dit avoir pris en compte les problèmes de ce deuxième opus pour faire un jeu meilleur.

Superchinois

avatar
Maudit du Forum

excellent test, et bien écrit de surcroit  Thumleft 

https://www.flickr.com/photos/150681197@N08/

Invité


Invité
Le 1er castlevania auquel j'ai joué, je me suis arraché les cheveux de bambinos de 8 ans dessus, je pétais pas un mot d'anglais.

Je me rappelle que je l'ai pas fini, mais que je suis allé très loin dans le jeu.
Aujourd'hui, c'est un des seuls titres que j'ai pas encore retrouvé et il est number one dans ma wishlist Nes.

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Jouli test.   

Par contre, y'a plus de paderetro.fr, c'est soit forums.paderetro.fr soit paderetro.com. ^^

http://paderetro.com/

gatsuforever

avatar
Adorateur du Pal
Je viens de finir de lire le test. Et c'est tres plaisant à lire.

Avec mon allergie des jeux nes, je ne suis pas prêt de jouer à ce jeu.

Kawet

avatar
Chat-Bits
Shion a écrit:Très bon test sur le premier Castlevania auquel j'ai pu jouer car à l'époque, on m'avait offert le premier opus deux semaines après.
De mémoire, tous les villageois mentent à l'exception d'une personne.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, il n'est pas le premier opus à ne pas être non linéaire car "Vampire Killer" sur MSX propose aussi de l'exploration à l'intérieur de ses stages. Il faut chercher des clés dans des niveaux composés de plusieurs chemins afin de pouvoir ouvrir la porte de sortie. Il n'y a pas de temps et un marchand est là pour échanger des items contre des coeurs.

Au Japon, Castlevania II n'a pas laissé une bonne impression, parce qu'il est sorti sur Disk System et qu'il fallait 5 secondes de chargement pour passer d'un écran à un autre.
Igarashi qui a récupéré le projet de "Symphony of the Night" a dit avoir pris en compte les problèmes de ce deuxième opus pour faire un jeu meilleur.

Merci Shion

je prends note pour la version MSX que je ne connaissais pas et je compléterai le test dans l'après midi en ce sens sur ce point

La version jap j'ai pas trop insisté dessus, elle bénéficie par exemple d'un système de sauvegarde contrairement aux versions US et Europe. Et en effet le chargement d'un écran à l'autre doit être particulièrement pénible quand on prend en compte le nombre d'allers et retours à faire quand on ne l'a jamais fait. Sans compter que par moment, lorsque l'on arrive à un nouvel écran, il est préférable de ne pas chercher à avancer trop vite au risque de se prendre un ennemi qui était placé un peu trop près de l'entrée de la zone, et qui de surcroit vous propulse dans l'autre zone   
Il y a aussi des incohérences sur les différentes fins, qui sont de plus différentes si je ne m'abuse sur la version jap.

Bref j'avais à ma grande surprise encore beaucoup de choses à dire sur ce jeu, mais j'ai du me limiter pour ne pas alourdir le texte et risquer ainsi de ne pas faire passer le message que je voulais

Merci à vous   

ADL c'était pour voir si certains regardaient les screens ^^ . Je te modifie ça comme tu veux mon petit.

n'hésitez pas à lire le manuel, c'est rapide et y'a 2-3 trucs marrant dedans

(et je me suis bien pris la tête pour le faire  Twisted )

Battosai14

avatar
Nintenwhore
BLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOODY TEEEEEEEAAAAAAAAAARRRRS !!!      

http://www.dg2s.fr

Odmius

avatar
Maudit du Forum

Joli test, copain chat! J'ai quand meme du mal avec cet épisode. Quitte à faire un episode Nes, je préfère largement le 3. Par contre c'est clair que la musique est   

Kojiki

avatar
Possédé du Pad

Sympas le test !   

Par contre, en ce qui concerne les indices. C'est surtout la traduction foireuse qui font qu'ils ne sont sans queue ni tête...

Et j'suis pas dacc 6/5 pour la zic tu été OBLIGEE ! Rien que la naissance de Bloody Tears de Kenichi Matsubara, voila quoi ! THE thème of Castlevania !

Pour les Talibans ou ceux qui viver dans une grotte...

Battosai14

avatar
Nintenwhore



Pendant un temps j'avais appris à la jouer en accoustic à partir de cette version là.

Je dois avoir encore la tab dans un coin Smile

ça déchire en acoustique je trouve ^^

http://www.dg2s.fr

caaen

avatar
Maudit du Forum

C'est marrant, à la guitare comme ça y'a un coté Silent hill je trouve.

Battosai14

avatar
Nintenwhore
y'a un côté un peu plus "sombre" on dirait oui Smile

http://www.dg2s.fr

Kawet

avatar
Chat-Bits
ah les reprises de Bloody Tears ne manquent pas ^^







et l'ensemble des remixes à travers la série en une vidéo (bon attention à l'overdose quand même hein
http://www.youtube.com/watch?v=FshGL3nYpIQ)

@Kojiki : oui la traduction foireuse a surtout désorienté les anglophones je pense ^^ Perso à 12 ans le fait de traduire ces textes constituait déjà une énigme pour moi, donc je pense que d'une certaine manière ça aidait à réfléchir plus au sens de la phrase plutôt que de la considérer comme acquise

petit bonus : l'article sur le jeu dans le magazine du club Nintendo

http://www.abandonware-magazines.org/affiche_mag.php?mag=1&num=2160&album=oui

Lestrésorsdugrenier

avatar
Possédé du Pad

super le Test
chapeau

je l'ai fini quand j'etais jeune ..même si mon niveau d'anglais était  inférieur à celui de Cyril Hanouna ou des cons a Miami ... 

faudrais que je le refasse, cela ma donné envie ton test et voir si je pourrais le finir facilement ...

Giovanni

avatar
Administrateur

Super test.

Par contre tu dis plein de choses que j'interprete comme des défauts et pourtant tu lui met une grosse note!

En tout cas definitivement pas un jeu pour moi, trop de défauts rédhibitoire...

Pour Bloody Tears, y'a t'il besoin d'en rajouter? Amour

Le manuel est abusé on dirait que le mec qui a écrit le synopsis te prend pour un débile ^^ Et la description de l'anneau est énorme. Ainsi que du stage du pont avec les bouchons des départs en vacances. Personne n'a relu avant de le sortir quoi Smile

Kawet

avatar
Chat-Bits
Ahhhh. Enfin quelqu'un qui lit le manuel

Des textes debiles y'en a d'autres, mais scanner ça prend un temps fou...


Battosai14

avatar
Nintenwhore
Bah ouai mais moi j'arrive pas à le lire le manuel sur ton logiciel là... J'aurais peut être du le dire avant...   

http://www.dg2s.fr

Invité


Invité
C'est l'époque du grand n'importe quoi, que ce soit dans certaines notices de jeux vidéo comme dans certaines scènes d'animés.


Il fallait que je le place !

Kawet

avatar
Chat-Bits
Batto : c'est du flash....


@ shion: clair. "Je suis méchant et je vais te faire bobo" pour un certain nicky. Et les "hauts couteaux de cuisine" de ken, serieux quoi....

Kawet

avatar
Chat-Bits
MAJ avec la cartouche de test

merci à Dmusashi pour sa rapidité de Ninja   

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Ha ça, il a tourné Ninja retraité atteint par Alzheimer.   

http://paderetro.com/

Tylano

avatar
Cerbère de la Manette

Super ce test.
Eh oui, les mecs sur youtube se font grave plaisir à jouer les musiques mythiques de cette série. Pas que sur Nes d'ailleurs, la super Nes fait également très fort avec Castle IV et Dracula XX.
Un plaisir auditif et sensitif également de tater le fouet! Une de mes références sur NES, même si le 1er reste mon coup de coeur!

Giovanni

avatar
Administrateur

Les notes globales et notes testeurs sont inversés Wink

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum