Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Topic officiel Saturn
par dandyboh Aujourd'hui à 13:05

» [Switch] le topic de Splatoon 2
par JiPé Aujourd'hui à 12:12

» Le topic officiel de la NES
par Emeldiz Aujourd'hui à 11:55

» News et articles jeux vidéo
par Emeldiz Aujourd'hui à 10:51

» Super Mario Odyssey (Switch)
par defskerus Aujourd'hui à 9:42

» Topic officiel Vita
par Oli Aujourd'hui à 4:39

» WipEout HD Fury
par fafnir Aujourd'hui à 4:28

» Qui lit des mangas/comics ici?
par Oli Aujourd'hui à 3:26

» M2 ShotTriggers [shoot'em up PS4 inside]
par Oli Aujourd'hui à 3:05

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Tests & Reviews » [TEST] Pacific sur Amstrad CPC

[TEST] Pacific sur Amstrad CPC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 16:30

elodiebo

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 1

 
L’époque micro, une époque formidable où les éditeurs foisonnaient d’idées farfelues en tout genre. L’innovation était omniprésente… On se retrouvait avec des jeux indéfinissables, et Pacific fait partie de ceux là.
Que tous ceux qui aiment l’action, les jeux qui déchirent sa mère passent leur chemin… Car Pacific n’est vraiment pas fait pour eux. Patience, calme (et volupté) seront les maîtres mots pour ceux qui souhaitent en venir à bout !
Dans ce jeu, on incarne un scaphandrier, prêt à affronter les abysses de l’océan… Réveillez donc le commandant Cousteau qui sommeille en vous, quittez votre Calypso et plongez dans le grand bain ! Je viens de vous résumer en une ou deux phrases le pitch du jeu, car on n’en sait pas plus. On ne sait pas ce qu’on va chercher, ni pourquoi ; on cherche, un point c’est tout ! Bien évidemment, une sacrée surprise vous attend dans les profondeurs de l’océan, mais, ça, vous ne le savez pas encore !

Quand faut y aller, faut y aller…

Dès le début, le joueur a le choix entre incarner une femme ou incarner un homme. On peut penser que cela n’a pas d’importance, mais cela change la fin du jeu… La première image consiste à voir plonger notre scaphandrier et l’aventure commencer. Et on descend, on descend, on descend… et on descend !
Notre perso a bien évidemment une jauge d’oxygène (ce serait trop facile sinon) qui se vide lorsqu’on marche sur le sol ou que l’on s’agite. Il faut donc limiter au maximum ses déplacements, et c’est donc pour cela qu’au début, on se laisse tomber généralement à pic pour ne rien consommer. Des bouteilles sont disséminées un peu partout, afin de recharger les batteries de notre Cousteau en herbe.

Et les Shadocks pompaient pompaient

On a aussi à disposition un radar (symbolisé par un sextant perdu au milieu des algues, sorti d’on ne sait où) qui nous indique notre position, et les différentes profondeurs à traverser pour atteindre notre but.
Les seules phases d’actions véritables du jeu sont les exterminations des poissons. Ceux-ci sont nos ennemis, et il faut donc soit les éviter, soit les tuer par balle, sachant que nous en avons un nombre limité, rechargeables uniquement dans des espèces de bunkers qui sont remplis de bonus. Et que se passe-t-il si on loupe son tir ? On perd une vie, sur les trois du départ…
Plus on descend, plus les poissons sont nombreux, mais aussi les rochers, les mines et la flore à éviter et contourner. Certains peuvent bloquer le passage et obliger à changer de chemin pour descendre. Mais c’est pas tout, on doit souvent faire des détours à cause des paliers, marqués par des barrières horizontales à faire péter à l’aide de barils de poudre, qu’on peut traîner derrière soi.

Je vais tout faire péteeeeeeeeeeeeeeeeeer !

Qu’est ce qui fait donc la force de ce jeu ? Une seule chose, aller plus loin, toujours plus loin, pour peut-être un jour atteindre ce fameux but ultime… La curiosité est un bien vilain défaut !
On peut dire aussi que les graphismes sont plutôt jolis pour l’époque. Le jeu offre peu de variété dans les décors, mais cela ne lasse pas car le travail fait sur les coraux, les algues et les petites bulles d’oxygène est à souligner. Les créateurs se targuent même d’offrir 32 000 tableaux différents. Hum, on va pas s’amuser à les compter et plutôt les croire sur parole !

« C’est encore loin le fond ? » « Tais toi et coule ! »

Mais s’ils se sont foulés sur les décors, ce n’est pas vraiment le cas des musiques, car c’est bien simple, il n’y en a pas mis à part celle de l’écran titre. Non, à la place, nous avons l’honneur d’écouter le silence… Mis à part les bruitages de la barre d’oxygène qui diminue et des balles tirées… Pas grand chose à se mettre sous la dent !
Enfin, ce jeu est long, très long, et il est rendu très difficile par le manque d’oxygène, de munitions et surtout son aspect aléatoire. Car lorsqu’on change de tableau, et que l’on souhaite revenir dans le précédent, et bien mauvaise surprise, ce n’est plus le même !!! Chaque partie est donc unique ! Je sens de la déception chez les férus des cartes dessinées sur le bloc-notes à coté de soi, comme pour les jeux à la Dungeon Master !


Mais cela ne doit en rien gâcher le plaisir et la sérénité qui se dégage de ce jeu très silencieux. L’immersion (c’est le cas de le dire) est totale pour un gameplay simplissime au possible mais addictif.

2 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 19:56

mickmack

avatar
Bikini Games Master
tu l'avais mis sur gamopute, ce test, non?

en tout cas je me rappelle du jeu, absolument infaisable pour moi à l'époque.

3 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 20:10

Invité


Invité
@mickmack a écrit:

en tout cas je me rappelle du jeu, absolument infaisable pour moi à l'époque.
Pareil, et c'est pourtant pas faute de m'y être employé   

4 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 20:20

Invité


Invité
D'ailleurs ce test m'avais donné envie de me replonger, c'est le cas de le dire dans ce titre   
Et après 1H30 de descente j'avais enfin réussi à atteindre le fond, pour, plus de 20 ans après,  terminé ce jeu   

Petits screens de ma progression :


Enfin dans les profondeurs :


Une fois au fond il faut absolument localiser le réverbère, faire péter un tonnneau puis tirer quelques balles pour détruire le second sol, ce qu'élo n'a pas précisé dans son test :


Ensuite on arrive dans cette salle et puis c'est la fin :






5 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 20:39

Kawet

avatar
Chat-Bits
Oh la vache, comment tu m'as fait ressortir un jeu que j'avais complètement oublié avoir fait quand j'étais gamin   

quelle sensation étrange que cette résurgence de souvenirs à la vue de ces images (pas la dernière Mick)

6 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 20:47

mickmack

avatar
Bikini Games Master
une bikini fin   

7 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Sam 24 Mai - 20:50

Invité


Invité
C'est dingue comment ce jeu est propice à la réminiscence et m'avait également replongé bien des années en arrière  Smile 

8 Re: [TEST] Pacific sur Amstrad CPC le Ven 12 Sep - 10:50

djvegeta1978


Cerbère de la Manette

Pareil j'avais ce jeu et je me souviens d'une jouabilité bien hard.

au passage merci pour les tests Amstrad (et les autres) ça rappelle plein de souvenirs.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum