Connexion

Récupérer mon mot de passe



Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés les plus tagués
1#psvita
2#lrg
3#mafialyonnaise
4#donkeykong
5#ps4


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Tests & Reviews » [TEST] Beyond the Ice Palace - Amstrad CPC

[TEST] Beyond the Ice Palace - Amstrad CPC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Oli

avatar
Cerbère de la Manette



BEYOND THE ICE PALACE
Développeur : Elite
Éditeur : Elite
Année : 1988
Support : Amstrad CPC
Genre : action/plates-formes

Au-delà du palais de glace, très loin toujours plus au nord, se trouve une terre secrète et mystique, en proie à d’obscurs démons mettant le monde à feu et à sang. Si vous parvenez à vous tailler un chemin dans les entrailles de sombres souterrains, peut-être parviendrez-vous à débusquer le maître magicien responsable de toutes ces larmes et de ce chaos.



En matière d’arcade et de jeux de plates-formes, les consoles ont presque toujours fait la nique aux ordinateurs. Quand on fouille bien, pourtant, il est possible de trouver de belles petites réussites en la matière : RICK DANGEROUS par exemple, ou encore le sous-estimé BEYOND THE ICE PALACE. Ce dernier titre est l’œuvre de David Perry pour Elite, éditeur responsable d’un nombre incalculable de jeux sur ordinateurs dans les années 80 (originaux ou non) : COMMANDO, PAPERBOY, IKARI WARRIORS, LIVE AND LET DIE, voire même le célébrissime GHOSTS’N GOBLINS. D’ailleurs BEYOND THE ICE PALACE (un jeu original, il ne s’agit pas d’un portage) semble quelque peu s’inspirer de GHOSTS’N GOBLINS. Outre le fait qu’il s’agisse également d’un jeu de plates-formes mâtiné d’action en 2D, BEYOND THE ICE PALACE met en scène plusieurs fois durant l’aventure un monstre ailé (assez difficile à tuer) qui ne lâche jamais le joueur avant que ce dernier ne se décide enfin à éradiquer le sale animal. Il s’agit bien évidemment d’une copie de la gargouille qu’Arthur doit se farcir très souvent dans GHOSTS’N GOBLINS. On retrouve un autre détail propre au jeu de Capcom : les armes secondaires un peu pourries que l’on aimerait éviter, mais qui sont flanquées en plein milieu de notre chemin et dont on s’empare parfois par erreur (les sadiques de chez Elite mettront ainsi plusieurs fois l’arme la plus faible du jeu sur des plates-formes très étroites : bon courage pour ne pas vous saisir de ce bonus empoisonné !).



BEYOND THE ICE PALACE se joue donc presque comme un jeu de plates-formes sur console, et très franchement il aurait pu sortir sur Famicom ou Master System, il n’aurait pas dépareillé. Bien sûr il aurait alors fallu l’améliorer un tout petit peu sur le fond : ajouter des niveaux par exemple (il n’y en a que trois qui se terminent en moins de dix minutes au total – mais le jeu est tellement dur…), placer quelques passages secrets ici et là, des bonus cachés, permettre de pouvoir tirer à la verticale, voire différencier davantage les différentes armes. Mais oui, BEYOND THE ICE PALACE aurait pu être édité sur les consoles 8 bits : et ça, ce n’est pas un mince compliment. Le fait d’y jouer au pad aurait d’ailleurs sensiblement tiré son gameplay vers le haut (pousser le joystick pour sauter m’a toujours un peu gêné dans un jeu de plates-formes : je préfère appuyer sur un bouton).



Si BEYOND THE ICE PALACE fut porté sur ordinateurs 8 et 16 bits, c’est bien sur l’Amstrad CPC qu’il convient d’y jouer : certes sur Amiga, par exemple, il est bien plus joli mais il n’est qu’un jeu parmi d’autres (il ne pousse pas non plus les capacités de l’Amiga dans leurs derniers retranchements). Au contraire, sur Amstrad BEYOND THE ICE PALACE est un pur petit joyau : superbes graphismes très colorés, excellente ambiance sonore (notamment la musique d’intro, géniale, œuvre de David Whittaker), animation souple (regardez les mouvements des jambes et des cheveux !) : on regrette que tous les jeux Amstrad n’aient pas bénéficié du même traitement.

Classique jeu de plates-formes en 2D, le soft façonné par Elite vous accorde neuf vies au total. Et croyez moi, ce n'est pas du luxe. BEYOND THE ICE PALACE est en effet très difficile, et ce ne sont pas les esprits que vous pouvez appeler à l’aide à deux reprises uniquement qui vont vous permettre de boucler le jeu facilement. Préparez-vous en effet à criser et à pleurer du sang car vous n’aurez aucun continu à votre disposition, et au moindre de vos pixels effleuré par un monstre, vous rendrez l’âme dans d’atroces souffrances. Curieusement le boss final est d’une facilité déconcertante…



On pourra bien évidemment pester contre la difficulté du jeu (présente uniquement pour masquer le très faible nombre de niveaux) et contre la redondance certaine des tableaux (pas le moindre niveau dans la glace alors que c’est dans le titre du jeu, nom d’un pixel !). BEYOND THE ICE PALACE n’en demeure pas moins un jeu de plates-formes de haute qualité : techniquement réussi, proposant un challenge relevé et un gameplay simple mais efficace. Si vous voulez découvrir toutes les pépites de la micro-informatique des années 80, ignorer ce jeu me glacerait d’effroi. Oui ce serait un ice crime.

Graphismes : 4/5
Gameplay : 4/5
Bande-son : 4/5
Durée de vie : 3/5
Note globale : 15/20
Note testeur : 16/20

Malgré un manque de finition en matière de level design (défaut inhérent au support micro pour des jeux de ce genre), BEYOND THE ICE PALACE est un jeu de plates-formes figurant parmi les meilleurs que compte l’Amstrad : jouable, (trop ?) difficile mais néanmoins faisable (je me souviens l'avoir terminé au moins une fois sans cheat quand j’étais gamin), BEYOND THE ICE PALACE exploite également magnifiquement les capacités de la petite machine de la marque au crocodile. En exagérant un peu, on croirait presque avoir un jeu console, sous les yeux.

Images : jeux vidéo et des bas

_______________________________________________

Cadeau bonus :

Vidéos:
Une vidéo de gameplay sur Amstrad :



Et je ne résiste pas à la tentation de vous faire écouter la même musique, toujours par David Whittaker, mais cette fois-ci composée pour la version Amiga :



Remix façon métal par un fan :

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

mickmack

avatar
Bikini Games Master
tu joues sur emu en mode amstrad avec les lignes noires horizontales non? moi je joue en mode lissé

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Alors là...je ne sais pas. Je suppose que je ne lisse rien du tout. J'utilise des émulateurs pour l'Amstrad et l'Amiga uniquement, et je ne règle absolument rien avant de lancer des jeux car en général ça me semble correspondre à l'idée que j'en avais gardé.

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

mickmack

avatar
Bikini Games Master
dans l'émulateur caprice32, options video, il y a scanlines (effet lignes horiz noires comme sur tes photos) et line doubling (qui donne des images très nettes)

djvegeta1978


Cerbère de la Manette

L'animation du perso est superbe !

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

@mickmack a écrit:dans l'émulateur caprice32, options video, il y a scanlines (effet lignes horiz noires comme sur tes photos) et line doubling (qui donne des images très nettes)

Je verrai à l'occasion...mais j'utilise Winape, simplissime - je crois que caprice32 est l'émulateur préféré des joueurs, mais Winape me va pour l'instant. Jamais eu le moindre souci - je suis nul avec les émulateurs, j'aime pas quand c'est trop compliqué

@djvegeta1978 a écrit:L'animation du perso est superbe !

yep, t'as vu ? Le mouvement des jambes et la manière dont les cheveux ondulent durant la course : magnifique !

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

Cucurbitacée

avatar
Diable Geek

Tiens, est-ce que vous savez que le jeu a été prévu pour être une adaptation des Cosmocats puis d'essayer de devenir une suite à Ghosts'n Goblins avant de sortir sans aucune attache officielle ?

mickmack

avatar
Bikini Games Master
intéressant. c'est vrai que l'anim du perso qui court ressemble à celle de ce perso:

Cucurbitacée

avatar
Diable Geek

Plus d'explications ici :


Le lien avec Beyond the Ice Palace y est décrit aux alentours de 10 minutes.

RichardJouir

avatar
Démon Gamer

Merci pour ce test, ça m'a rappelé bien des souvenirs  Sad
Mais le jeu était tellement difficile (j'l'ai jamais fini) que ça m'a gâché le plaisir.Aussi, dommage que le choix des couleurs (bon c'est de l'Amstrad, hein ) n'ait été meilleur.
M'enfin c'est un très bon jeu de plates-formes tout de même.

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Yep Richard, ce jeu est vraiment très bon (moi contrairement à Mickmack j'achetais les bons jeux sur Amstrad   ). Il est dur effectivement, très dur MAIS faisable par un être humain contrairement à tant d'autres jeux Amstrad.

Merci pour la vidéo Cucurbitacée !

Y'a quand même eu du boulot entre le premier THUNDERCATS et BEYOND, techniquement ça n'a plus grand chose à voir, tant mieux si le jeu est finalement sorti sans licence, finalement ! Décors, méchants, l'univers de BEYOND n'a plus aucun point commun avec les COSMOCATS - contrairement à ce que semble sous-entendre le narrateur de la vidéo. Il reste, quand même, la crinière du héros qui vole au vent !

Par contre l'anecdote de BEYOND qui aurait été envisagé comme un projet de suite à GHOULS'N GHOSTS par Elite...est-ce réellement vrai ? J'ai du mal à imaginer Elite plancher sur un tel projet pour le compte du géant Capcom (qui aurait donc refusé).

PS : tout cela m'a donné envie de rejouer à THUNDERCATS

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

Cucurbitacée

avatar
Diable Geek

Si tu regardes le premier Thundercats tu n'y verras pas grand rapport au dessin animé, c'est pourquoi il a été facile de changer les pattern et les ennemis pour faire Beyond the Ice Palace.
Pour la suite à Ghosts'n Goblins, il y a confusion, Elite n'a pas bossé pour Capcom directement, ils ont demandé à utiliser la license sur un programme qu'ils avaient déjà.
Ca n'a rien d'impossible, par exemple U.S. Gold avait obtenu la license Strider pour un jeu développé complètement sans Capcom :

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Oui c'est vrai, l’innommable STRIDER II - à ne pas confondre avec STRIDER 2 !

Ça n'a effectivement rien d'impossible.

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

Ayla

avatar
Démon Gamer

Hey !

https://lafilleengeek.wordpress.com/

Battosai14

avatar
Nintenwhore
Mais c'est toi en fait qui nous a détraqué la police des titres des cartouches en fait !!! Quelle branleuse celle là Very Happy

http://www.dg2s.fr

Ayla

avatar
Démon Gamer

C'est quoi la polie des titres de cartouche ? Moi je me suis basée sur une des tiennes pour faire pareil

https://lafilleengeek.wordpress.com/

Battosai14

avatar
Nintenwhore
Nan pas possible, si tu regarde mes cartouches ça n'a rien à voir

Ne jamais laisser faire le travail d'un homme à une femme c'est bien connu

http://www.dg2s.fr

dandyboh

avatar
Maudit du Forum

Aaaah, Beyond the Ice Palace, que de bons souvenirs !

J'avais deux versions de ce jeu, une originale et une crackée avec no-damage. Je jouais uniquement à la no-damage parce que sinon, j'avais du mal à faire plus de trois pas sans crever lamentablement Very Happy

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum