Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Bon, Comme il faut y passer
par gatsuforever Aujourd'hui à 9:27

» A quoi vous jouez en ce moment?
par mickmack Aujourd'hui à 9:20

» Le topic de la Nintendo Switch
par wiiwii007 Aujourd'hui à 9:17

» Super Robot Taisen V [PS4/PSV]
par ange_dechu_lucifer Hier à 23:52

» SPACE RACE
par Oli Hier à 23:42

» Le coin des séries.
par marmotplay Hier à 23:07

» Les Survival Horror, ces jeux qui vous donnent des sueurs froides
par fafnir Hier à 21:29

» Gran Turismo 7 [PS4]
par Warhol Hier à 20:05

» Le topic officiel de la PS4
par Battosai14 Hier à 19:59

» Puyo Puyo Tetris
par fafy Hier à 19:36

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Tests & Reviews » Soleil [MD]

Soleil [MD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:26

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels





Nom: Soleil (Pal), Crusader of Centy (US), Ragnacenty (Jap)
Genre : Action RPG
Plateforme: #Megadrive
Editeur : Sega
Développeur: Nextech
Date de sortie EUR : 1994





"Enfant du soleil, tu parcours la terre le ciel, cherche ton chemin, c'est ta vie, c'est ton destin..." Hormis la recherche des cités d'or, la chanson du générique du célèbre dessin animé des années 80 pourrait servir de pitch à ce jeu nommé tout simplement Soleil (nom qui fut donné en Europe et pas seulement en France). Notre héros n’aura pas la malchance d’être accompagné des deux boulets que sont Tao et Zillia mais de pas moins 13 animaux, ce qui évitera les longues conversations en chemin d’un Tao affreusement saoulant vous en conviendrez ! Quoi que, le voyage ne se fera pas en silence car figurez vous que l’on vous octroiera le don de langage envers les animaux. Attendez-vous à subir les sarcasmes de votre chien, lassé de manger la même pâtée chaque jour. Grosse originalité donc que d’être accompagné d’animaux car si le jeu semble à première vue n’être qu’un joli clone de Zelda III et outre le fait bien sûr que se sont tout deux des action RPG, la comparaison a-t-elle vraiment lieu d’être ?








"Le soleil vient de se lever, on est content de retrouver, l’ami du petit déjeuner… "
Et pas qu’un ami, tout vos amis sont réunis pour fêter votre quatorzième anniversaire et boire de la Ricoré ! La coutume du village voulant, à cette occasion, que l’on vous remette une épée et un bouclier pour taper du monstre, parce que les monstres c’est moches et donc… C’est maaaal ! Ribéry peut prendre peur, ne sachant pas non plus parler notre langue et plaider sa cause pour se défendre. Après tout, quel être vivant n’a-t-il pas droit de revendiquer le fait d’exister ? Et ne colle-t-on pas trop facilement d’étiquettes aux gens, monstres pardon. Mea culpa Franckymodo, je ne le referai plus ! En sois, ce jeu de prime abord enfantin à son lot de réflexions qui n’est pas dénué d’intérêt. Bien au contraire, il tire son charme de cette introspection du jeu qui a trop souvent tué du vilain difforme, au nom de quoi ? Il est dommage toute fois que la trame ne soit pas plus claire, car au début, notre héros est un peu livré à lui-même. On l’envoi sous ordre du roi à un camp d’entrainement dans les bois et basta. Ce n’est que bien plus tard dans notre progression que l’histoire prend forme. Le jeu n’étant pas long, comptez en moyenne huit heures, cela ne pose pas réellement de problème d’autant que l’atout majeur du jeu repose sur son excellent gameplay.

"… De refaire d´un homme un enfant, et s´éblouir, pour le plaisir !"
Mais avant cela, parlons brièvement de ses graphismes, vous risquez d’être éblouis par ses tableaux ô combien enchanteurs. Les lieux sont visitables via une map de style Super Mario World, certe elle n’est pas grande mais le dépaysement est garantit. Plage (dont une rencontre pour le moins surprenante), grotte, neige, désert, tout y passe. C’est tellement coloré et beau que l’on peine à croire que la Megadrive puisse afficher de pareils graphismes. L’introduction annonce du lourd dans sa mise en scène (jeu intégralement en français siouplait), Sega voit en grand et ne veut pas lésiner sur l’aventure ! Sans trop me tromper, je classerai ce jeu comme l’un des plus beaux de la console (voir le plus beau jeu dans sa catégorie avec La légende de Thor!). Ajoutez à cela des musiques tantôt calmes et enjouées ou nerveuses et épiques à la hauteur du visuel et tout vos sens sont en émois. D’ailleurs il est étonnant que le compositeur Motokazu Shinoda n’ait fait preuve de son talent que pour cet unique jeu, chapeau l’artiste. Il me vient en tête une scène poignante se déroulant dans l’église, instant tragique (qui a dit que le jeu était niais ?) intensifié par la sublime bande son de ce Shinoda.

Comme dit plus haut, le gros point fort du jeu, c’est bel et bien son gameplay. Là où d’autres jeux du même genre se contentent de peu, les développeurs de Nextech ont dû mettre tout leurs neurones en ébullitions tant les idées sont novatrices. Outre la capacité d’attaquer avec une épée et de sauter (le jeu lorgne vers la plates-formes par moment), c’est surtout l’utilisation de ces fameux animaux que l’on acquiert en cours de jeu qui se révèle nouveau. Plutôt que de les utiliser d’une façon simpliste en leur ordonnant d’attaquer tels des pokemons, ils vous apporteront de nouvelles capacités ou amélioreront votre épée, bizarrement le bouclier offert par moman ne sert à rien. Ainsi vous pourrez entre autres courir plus vite avec le guépard (obtenu en faisant une course contre lui en kart, dingue ?), faire rebondir l’épée contre des parois avec l’écureuil, se servir d’un tatou en guise de marche pieds et j’en passe… Deux animaux peuvent être utilisés in game et l’on peut combiner leur pouvoir pour certains. Vous serez amener à tous les utiliser dans de nombreuses occasions dont à la tour de Babel, où chaque étage regorge d’énigmes jouissives ! Pas de donjons prise de tête, on ne s’ennuie pas une seconde, difficile de poser la manette et remettre sa partie à plus tard, partie pouvant être heureusement sauvegardée directement sur la cartouche et non par mot de passe.

Sur votre route vous croiserez des boss, pour ne rien vous cacher le jeu s’avère (trop ?) facile, vous ne mourrez pas souvent. Des animaux sont à loués, le chat équivalant à une queue de phoenix, il vous ranimera automatiquement si besoin est. Pas de level up, le seul upgrade est celui du nombre de vos pommes, une pomme étant semblable à un cœur chez Zelda. Vous en obtiendrez au fur et mesure des victoires contre les boss ou en partant à la recherche de toutes les pommes d’or cachées, quête annexe si l’on peut la qualifier ainsi car il n’y en a pas d’autres. Ne croyez pas que le jeu manque d’intérêt, vous avez le loisir de vous balader où bon vous semblera (en ayant au préalable débloqué les lieux sur la carte) et les dialogues entre personnages ne sont pas inintéressants loin de là. Vous serez notamment amené à voyager dans le temps, je vous laisse imaginer ce que cela peut engendrer comme situation cocasses.


En résumé :

"Let the sunshine, let the sunshine in"
Avec son discours écolo et moraliste, le jeu fait preuve d’originalité et on sent nullement chez Sega, la copie d’un Zelda comme a pu l’être auparavant un Golden Axe Warrior sur Master System. Soleil a son identité propre, on pourra lui reprocher sa faible durée de vie ou son peu de difficulté mais l’aventure ne se veut pas être un long tunnel dont la lumière peinerait à se montrer ! D’un bout à l’autre on est prit dans le jeu par la richesse de son gameplay, à défaut d’avoir un réel  scénario. Etrangement éclipsé dans la vaste ludothèque de la Megadrive dû peut être au fait qu’on le qualifie trop souvent enfantin, il n’en demeure pas moins que malgré le poids des années, ce Soleil brille toujours de milles feux !




--------------------------------------------------------------------------------



A noter que je n’ai pas mis les inserts du jeu car elles sont horribles (pal et jap), la version US s’en sort un peu mieux.

J'espère que ce mini test en motivera certains à y jouer car pour moi ça été un véritable coup de coeur Very Happy

Vous pouvez écouter les ziks du jeu en cliquant ici.

2 Re: Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:38

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Hop là, déplacé dans les tests. ^^

Mets nous donc des notes sur 5 pour les graphismes, le gameplay, la bande son, la durée de vie. Et ta note perso sur 20.

http://paderetro.com/

3 Re: Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:44

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
Désolé, je ne mets pas de note sur 20, j'ai toujours été contre, je trouve que cette notation n'a aucun sens Wink

4 Re: Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:47

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

C'toi qu'a pas de sens. Razz

http://paderetro.com/

5 Re: Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:51

Invité


Invité
Tonka a écrit:Désolé, je ne mets pas de note sur 20, j'ai toujours été contre, je trouve que cette notation n'a aucun sens Wink

Celui-là alors, qu'est ce qu'il ferait pas pour faire son intéressant

6 Re: Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:53

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
Tu peux noter un devoir en comptant les points, mais un jeu, non, ça rime à rien.

Qu'est ce qui t'as pris de foutre une pareille notation ? T'as voulu faire comme JV.com

7 Re: Soleil [MD] le Dim 12 Oct - 18:55

gatsuforever

avatar
Adorateur du Pal
Tonka le rebelle de la foret ^^ .

8 Re: Soleil [MD] le Lun 13 Oct - 3:39

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Je rejoins totalement Tonka - je crois avoir déjà dit quelque part que je n'étais pas trop favorable au système de notes.

Merci pour le test en tous les cas, j'essaierai de me procurer ce jeu un de ces quatre. Il a l'air vraiment génial.

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

9 Re: Soleil [MD] le Lun 13 Oct - 11:21

Musashi Oboro

avatar
Ninja Tune


Cette intro a un truc qui m'a fait frissonné la première fois que je l'ai vu ... la musique peut-être ? Bande-son du jeu qui est d'ailleurs vraiment très bonne.

Sinon, tout à fait d'accord avec ton test Tonka. J'ai peut-être été moins conquis que toi (un Landstalker m'a bien plus marqué), mais je me retrouve dans tout ce que tu dis. Notamment l'intrigue, plutôt originale en abordant un thème assez rare dans ce type de jeu, bien que vite expédiée, et le gameplay réussi. Une sorte de croisement entre Zelda III (graphiquement), Monster World (pour son côté plates-formes assez poussé) et Pokémon. Very Happy

10 Re: Soleil [MD] le Lun 13 Oct - 16:30

MacGregou

avatar
Maudit du Forum

Même si j'adore Soleil et qu'il fait clairement partie des meilleurs A-RPG de la 16bits de Sega, je ne serais pas aussi dithyrambique que Tonka.

Tout d'abord, et cela a été un des défauts souvent notés à l'époque, le gamin qu'on contrôle est un peu "mollasson", surtout lorsqu'il frappe à l'épée. Les choses s'arrangent quand on récupère le guépard pour courir et le dragon pour donner des coups plus rapides... mais finalement on regrette un peu de ne pas pouvoir avoir cette vitesse de base dès le début du jeu. De même, les sauts sont bien trop "flottants", même si cet aspect du gameplay est très bien utilisé dans le jeu.

Ensuite, le jeu, comme Tonka l'a noté, est beaucoup trop facile hélas. Non pas que les attaques des ennemis ou de certains boss soient difficiles à éviter, mais la barre de vie baisse bien trop peu. Parfois, il suffit d'y aller en bourrin pour passer sans trop se soucier de ce que l'on a en face de nous. Et, vers la fin du jeu, certaines combinaisons d'animaux sont trop dévastatrices et iront jusqu'à retirer plus de 4 points de vie aux boss par attaque ; c'est trop.

Enfin, un point où je ne suis pas d'accord avec Tonka quand il dit :
"Sans trop me tromper, je classerai ce jeu comme l’un des plus beaux de la console (voir le plus beau jeu dans sa catégorie avec La légende de Thor!)."
Bon, je sais bien que tout est affaire de goûts. Mais si Soleil est effectivement joli grâce, notamment, à sa patte graphique un peu épurée et à ses couleurs bien choisies, c'est quand même loin d'être le parangon graphique de la Megadrive. Légende de Thor, puisqu'il est cité, est quand même très loin au-dessus. Et si l'on quitte le genre A-RPG, on trouve sur la console d'autres jeux bien plus aboutis graphiquement (Ristar, Ecco 2, Sonic 3 & Knuckles, Rocket Knight...).
Je pense que Soleil est surtout beau car il trouve sa propre identité. Grâce à ses teintes aguichantes, grâce à l'ambiance générale, grâce au design mignon.

A part ça, le jeu est réellement très bon et propose pas mal de petites idées excellentes. La course de Kart, le passage où l'on est transformé en monstre, la Tour de Babel et ses énigmes géniales (celle de la salle "symétrique"... comment je suis resté planté dessus pendant des heures à l'époque !!), le Paradis... Et les boss sont aussi très originaux, comme par exemple le gros haricot qui se divise en plusieurs petits. Un régal !

Enfin, la bande-son est très jolie, avec notamment un thème fantastique qui, pour moi, se démarque des autres, loin à des kilomètres. Je parle bien entendu du thème de l'église, qu'on retrouve au Paradis. Pour la peine, le voici en vidéo Youtube :


En ce qui concerne le test en lui-même, il fait très bien tout le tour des aspects du jeu et est très agréable à lire. Il m'a donné envie de relancer Soleil, ce qui est un très bon point ! Il note bien aussi le côté intéressant du scénario qui n'est pas aussi manichéen que la plupart des autres jeux du genre.
2 petits bémols : il subsiste encore quelques fautes notamment dans la construction de certaines phrases, et je trouve qu'il manque un peu de captures d'écran qui fassent honneur au jeu (deux seulement, c'est peu). Cela donne par conséquent un petit aspect "pavé" au test (hôpital, charité, je sais ^^) alors qu'il n'est pas si long que ça.

PS : Tonka, tu parles de la seule quête annexe des pommes d'or. Mais... as-tu trouvé le raton laveur dans les animaux ? ^^

11 Re: Soleil [MD] le Lun 13 Oct - 19:07

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
DMusashi a écrit:Une sorte de croisement entre Zelda III (graphiquement), Monster World (pour son côté plates-formes assez poussé) et Pokémon. Very Happy
C'est exactement ce que j'ai pensé, et n'ayant jamais accroché à Pokemon et son concept d'élevage de bestiole, je pense que j'ai été réticent envers Soleil alors que finalement l'utilisation des monstres est totalement différente dans ce dernier!

Landstalker, je compte bien me le faire Very Happy

El Gregou a écrit:
Tout d'abord, et cela a été un des défauts souvent notés à l'époque, le gamin qu'on contrôle est un peu "mollasson", surtout lorsqu'il frappe à l'épée. Les choses s'arrangent quand on récupère le guépard pour courir et le dragon pour donner des coups plus rapides... mais finalement on regrette un peu de ne pas pouvoir avoir cette vitesse de base dès le début du jeu. De même, les sauts sont bien trop "flottants", même si cet aspect du gameplay est très bien utilisé dans le jeu.
J'ai pas ressentis cet effet "molasson" comme tu dis, la durée de vie étant courte, on acquiert vite le guépard et j'ai très peu utilisé le Léviathan pour accélérer les coups d'épées hormis quand son utilisation était requise.

El Gregou a écrit:Ensuite, le jeu, comme Tonka l'a noté, est beaucoup trop facile hélas. Non pas que les attaques des ennemis ou de certains boss soient difficiles à éviter, mais la barre de vie baisse bien trop peu. Parfois, il suffit d'y aller en bourrin pour passer sans trop se soucier de ce que l'on a en face de nous. Et, vers la fin du jeu, certaines combinaisons d'animaux sont trop dévastatrices et iront jusqu'à retirer plus de 4 points de vie aux boss par attaque ; c'est trop.
Entièrement d'accord, les boss sont parfois vite expédiés (dont la mère des monstres). Le passage des cinq sens dont le goût m'a bien fait marrer Very Happy


El Gregou a écrit:2 petits bémols : il subsiste encore quelques fautes notamment dans la construction de certaines phrases, et je trouve qu'il manque un peu de captures d'écran qui fassent honneur au jeu (deux seulement, c'est peu). Cela donne par conséquent un petit aspect "pavé" au test (hôpital, charité, je sais ^^) alors qu'il n'est pas si long que ça.
J'ai pondu ce mini test l'après midi après avoir fini le jeu dans la matinée. Du coup j'ai zappé la messe du dimanche, que dieu me pardonne d'autant que figure des références judéo-chrétiennes dans le jeu, saurez vous les trouver ?


Je plussois, il y a des fautes de syntaxes, quand j'écrivais des test, je le faisais en trois jours et me laissais une semaine pour la correction Mon intention était de susciter un brin d'intérêt auprès de la communauté du forum parce que j'ai eu l'impression que ce jeu est un peu tombé dans l'oubli ou l'ombre d'un Zelda III (un comble ).


Concernant le peu de screens, j'ai pas trop envie de spoiler (2 images du début du jeu suffisent) et veut laisser la surprise aux gens, j'essaye d'en faire de même dans mes tests^^


El Gregou a écrit:PS : Tonka, tu parles de la seule quête annexe des pommes d'or. Mais... as-tu trouvé le raton laveur dans les animaux ? ^^
Oui Very Happy

Spoiler:
Salaud de raton laveur, j'ai cru ses bobards et je culpabilise toujours d'avoir douté de ma mère biologique. Merci Pilou!

Un passage qui m'a bien fait flipper :

Spoiler:
J'avais les trois médailles en poche et je comptais me rendre au château afin que le roi me remette une récompense. Sur mon chemin, Taurus le jaloux me fait un caca nerveux et veut que je lui montre ma médaille d'argent. Connement je lui en fais don et je me retrouve bredouille sans pouvoir avancer dans le jeu. J'ai cherché cet bitch partout mais il s'est volatilisé, il a fallu que je refasse le parcours intermédiaire pour obtenir à nouveau cette foutue médaille, qui de nouveau était dans son coffre  

Les p'tites anecdotes ou clins d'oeils que j'ai bien aimé :

Spoiler:
Le sonic qui fait bronzette, les parents de notre héros qui chahutent et ont déjà décidé du nom qu'il nous donneront, le papa au paradis (pourquoi il est revenu après ?), la statue du village a notre effigie (bien que peu ressemblante Razz), notre transformation en monstre, la course en kart contre le guépard (pas essayé sous la neige pour voir si cela dérape)

12 Re: Soleil [MD] le Lun 13 Oct - 19:34

djvegeta1978


Cerbère de la Manette

Soleil rien que le nom est génial

13 Re: Soleil [MD] le Lun 13 Oct - 20:04

elodiebo

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 1
J'ai acheté ce jeu il y a longtemps, mais je l'ai jamais fait. Ton test m'a convaincue, dès que je finis mon jeu en cours, je commence celui-là direct... J'adore les Zelda donc je pense qu'il me plaira !
Le  fait qu'il y ait des animaux accompagnant le héros me fait un peu penser à Secret Of Evermore qui était pas mal mais qui n'exploitait pas complètement ce filon, et qui laissait un gout d'inachevé sur ce point.

Sinon, sur la forme, un ou deux screens en plus, ça aurait été top, mais c'est pour chipoter, j'aime énormément ton style, ça se lit tout seul Thumright

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum