Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Le topic de la Nintendo Switch
par Bebdown Aujourd'hui à 16:25

» Topic officiel GameBoy
par gatsuforever Aujourd'hui à 16:11

» Victor Vran : Overkill Edition (PC/PS4/Xone)
par gatsuforever Aujourd'hui à 16:08

» Le topic de vos captures d'écran et vidéo
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 14:55

» Topic officiel 2DS / 3DS / N3DS
par CTJ Aujourd'hui à 14:44

» Le topic des amoureux du vinyle
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 14:34

» T'écoutes quoi ??
par Jon Aujourd'hui à 14:13

» Le topic officiel de la PS4
par CTJ Aujourd'hui à 14:08

» Le topic officiel de la XboxOne
par gatsuforever Aujourd'hui à 14:01

» Yomawari [PS VITA] Yomawari 2 [PS VITA/PS4]
par gatsuforever Aujourd'hui à 13:40

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Tests & Reviews » [TEST] Asphalt - Amstrad CPC

[TEST] Asphalt - Amstrad CPC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [TEST] Asphalt - Amstrad CPC le Mar 2 Déc - 10:02

Oli

avatar
Cerbère de la Manette



Développeur : Ubi Soft
Éditeur : Ubi Soft
Année : 1987
Support : Amstrad CPC
Genre : action

Les États-Unis, en 1991, ont fait passer une loi visant à autoriser l’armement des véhicules personnels. Les pires rebuts de la société ne vont pas se faire prier, et certaines autoroutes vont bientôt se transformer en zones de terreur motorisées. Au volant d’un camion comportant un chargement très précieux, vous allez tenter de réaliser l’impossible : survivre à l’autoroute la plus dangereuse du pays. Oui aux États-Unis, l’asphalte c’est la jungle !



Ce petit jeu d’Ubi Soft prend place en 1991, au sein d’États-Unis broyés par le système et se faisant bouffer par les plus forts. Et là on se dit que les scénaristes du jeu se sont trompé de 20 ans, puisque c’est bien en 2011 que les États-Unis ont failli basculer dans la crise économique absolue sous la forme d’une terrible banqueroute. Mais la fin du monde n’est pas loin, n’en doutez plus : MAD MAX au pays de l’Oncle Sam, ce n’est que partie remise !

Il faut bien évidemment voir, dans ASPHALT, un hommage appuyé à la franchise cinéma qui fit de Mel, un mâle. Très franchement, on se croirait en plein MAD MAX 2, avec notre gros camion qui roule des mécaniques et qu’il faut mener à bon port en se frayant un passage au travers de hordes de gangs motorisés. Le jeu se révèle alors super simple, prenant et original. Avec le joystick vous contrôlez le camion (haut et bas pour le déplacer dans la largeur de la route – vue de dessus) ainsi que la mitraillette fixée sur le toit (droite et gauche pour la faire tourner à 360 degrés). La barre espace vous permet quant à elle de surfer entre vos trois armes : la mitraillette, les mines (dévastatrices pour vos poursuivants) et les jets de flamme (arme latérale qui ne sert hélas quasiment à rien).



Je me suis toujours demandé, lorsque j’étais gamin, si j’étais vraiment mauvais ou si ça venait du jeu…car je n’ai jamais pu vraiment progresser dans ASPHALT, et à force de me faire refaire le portrait au bitume par des chauffards patibulaires, j’avais fini par lâcher l’affaire. Plus de vingt ans plus tard, je tiens enfin ma réponse : je ne suis pas un grand dieu du volant ni un sous-pape de sécurité, certes, mais c’est surtout ASPHALT qui est beaucoup trop dur ! Et on ne peut même pas parler de hardcore gaming, ici. Le hardcore gaming s’entend de jeux vidéo très durs mais jouables, et dans lesquels on peut progresser si on s’en donne la peine. Dans ASPHALT, ce n’est pas tout à fait le cas : notre camion est hyper lent, il est parfois impossible d’éviter certains tirs ennemis, et quatre vies seulement disponibles minent considérablement la courbe de progression du joueur (je n’ai jamais fait mieux que le troisième niveau).

ASPHALT n’en demeure pas moins un jeu qui marque (oui j’ai encore des traces de pneu sur la tronche). Il fait appel à la mémoire (quel véhicule apparaitra dans les prochaines secondes ?), à la stratégie (votre camion porte des couleurs pour vous informer des parties les plus fragilisées) et à la patience (faut être courageux pour avoir envie d’aller plus loin). Votre camion peut ainsi bloquer les side-cars (ils deviennent ainsi inoffensifs), shooter les voitures et motos derrière lui en diagonale (c'est-à-dire en bougeant le camion en même temps : vital pour éviter d’essuyer trop de tirs ennemis) voire même jouer pare-choc contre pare-choc dans un déluge d’étincelles pixelisées du plus bel effet. Mais je vais arrêter ici mes conseils, car je suis assez mal placé pour en faire (je vous rappelle que je n’ai jamais fait mieux que le troisième niveau !). Par contre, je peux vous renseigner sur les différentes manières de crever (et pas seulement vos pneus) : tout d’abord à cause du manque de munitions (les balles sont illimitées mais le temps de reload est conséquent). Ensuite, parce que certains tirs ennemis sont tout simplement inévitables (ça fait plaisir). Après, comment ne pas signaler les voitures adverses qui explosent devant vous (attendez quelques secondes avant de crier victoire) et qui finissent par vous bloquer le passage (endommageant votre camion jusqu’à provoquer son explosion : je vous avais bien dit de ne pas crier victoire trop tôt). En gros, dans ASPHALT, vous mourrez tellement vite que vous ne pourrez même pas voir tous les ennemis du jeu (j’ai cru apercevoir, dans l’intro, des gangsters qui grimpaient sur les côtés de votre camion : bien évidemment je ne suis jamais allé jusque là).



C’est à se demander si, pour les jeux micro 8 bits, les programmeurs engageaient des bêta testeurs… En fait je crois détenir la réponse puisqu'il parait que les développeurs testaient souvent leurs bestiaux eux-mêmes. C’est d’ailleurs ce qui fait toute la différence entre de nombreux jeux micro de l’époque, et les titres console sortis au même moment : la finition, un gameplay plus équilibré et un level design mieux pensé (oui parce que dans ASPHALT le décor est toujours le même – s’il change après le troisième niveau je prie les programmeurs d’Ubi Soft de bien vouloir excuser mes propos). A la manière du camion du jeu, ASPHALT ne tient au final pas vraiment la route sur la longueur. Dommage.

[EDIT] C’est après avoir rédigé la chronique d’ASPHALT que j’ai pu mettre la main sur une version crackée, avec vies et munitions infinies…après plus de vingt années passées à ruminer ma vengeance envers ce jeu injuste (la vengeance a un moteur diesel, c’est lent à démarrer). J’ai donc enfin pu terminer ASPHALT et vérifier ma théorie : oui le jeu d’Ubi Soft est absolument impossible à terminer sans tricher. Dix niveaux super longs (on n’en voit jamais la fin) et de plus en plus durs avec notamment énormément de passages où vous ne pouvez pas éviter les tirs et/ou la mort.

Graphismes : 3/5
Gameplay : 3/5
Bande-son : 3/5
Durée de vie : 3/5
Note globale : 12/20
Note testeur : 13/20

ASPHALT est un jeu original, un peu nerveux et bien pensé : un vrai remake de MAD MAX 2 sur le petit Amstrad, ça ne se refuse pas ! Mais en fait si : le jeu est complètement gâché par une difficulté qui n’est même pas hors du commun…elle rend ASPHALT tout simplement impossible à terminer. Je dis bien im-po-ssible. Quiconque parviendrait à boucler ASPHALT sans tricher serait invité à mes frais dans le bar routier de son choix.

Une vidéo de gameplay (le bonhomme se débrouille bien, mais c’est pas suffisant) :

https://jeuxvideoetdesbas.wordpress.com/

2 Re: [TEST] Asphalt - Amstrad CPC le Mar 2 Déc - 11:24

mickmack

avatar
Bikini Games Master
ce jeu etait super kiffant, avec le camion version k2000 ou supercopter.
Mais d'une difficulté intersidérale en effet.

comme quoi, il faut tenter des scorings sur CPC!

3 Re: [TEST] Asphalt - Amstrad CPC le Mar 2 Déc - 11:30

Esperluette

avatar
Démon Gamer

Je l'avais bien aimé celui là, en effet une ambiance Mad Max bien réussie !

4 Re: [TEST] Asphalt - Amstrad CPC le Dim 24 Mai - 11:56

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

@battosai14 ou @dmusashi : j'aurai besoin du cartouche. ^^

http://paderetro.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum