Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Château Aventure sur le Chat - Jeudi 23 août à 21h

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles rétros 3D » Sony PS2 » Silent Hill 2 (PS2)

Silent Hill 2 (PS2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 10:45

Invité


Invité
Salut

Je crée ce sujet car il semble ne pas exister. Et comme on en parle ailleurs mais sur un sujet passe-partout dans lequel tout finira à la trappe et oublié, c'est un peu dommage.
Si vous aimez ou non ce jeu, êtes intéressés ou intrigués, venez faire un tour par ici Wink

Je l'ai commencé hier, quasiment juste après qu'on en ai parlé. Je dois en être à 5h de jeu + ou - 30min (la sauvegarde affiche plus de 8h car j'ai laissé tourner le jeu quelques heures, n'ayant plus le temps de jouer et n'ayant pas trouvé de point de sauvegarde après avoir fait pas mal de choses)
Et bien pour le moment j'adore, enfin j'aime beaucoup, ce qui est déjà pas mal car tout n'est pas parfait.
Effectivement je fais parti moi aussi de ceux qui trouvent que le jeu n'a pas pris une ride et qu'il est encore parfaitement jouable, et de façon visuellement agréable, aujourd'hui. Les couleurs ternes apportent un réalisme pesant, les visages et les animations sont suffisamment bien faits, tous les dialogues ou presque sont doublés en anglais (et sous-titrés en FR !!) et les doublages sont de très bonne facture bien que les traductions directes soient un peu libres par moment mais sans que ça ne soit gênant pour la compréhension.
Le fameux "brouillard volumétrique" annoncé en grandes pompes dans tous les salons du Monde à l'époque fait admirablement bien son job, les bruitages sont bons, les musiques se renouvellent très bien et distillent une ambiance parfaite selon les lieux ou les moments, et la radio qui grésille est indispensable et en rajoute une couche.
J'ai été un peu dérangé par les "commandes 3D" que je ne trouve pas naturelle du tout (aller vers le haut sur le Pad fait avancer le personnage), on sent bien qu'on en était encore aux balbutiements de la 3D même sur PS2, je suis donc passé en "commandes 2D" et c'est parfait (on pousse le Pad dans la direction souhaitée et le personnage y va : mieux !)
Il y a également pas mal de souci minimes de caméra, le jeu appréciant souvent filmer le personnage de face et ne laissant pas le champ de vision libre devant lui. On peut heureusement y remédier la plupart du temps avec la touche L2 qui permet de "regarder autour de soi" pour recadrer la cam. C'est parfois un peu déroutant aussi lors des plan fixes. Mais globalement, si ça a pu me faire pester rapidement une fois ou deux, ça ne m'a jamais fait péter un plomb non plus.
Concernant maintenant la difficulté du jeu, je joue en "normal / normal" tant qu'à faire. Jusque là je ne suis mort qu'à de rares occasions (plusieurs fois de suite à un unique moment d'ailleurs je crois, et surtout parce que je trouve qu'il a été est mal amené alors que l'idée est bonne)
Les énigmes sont faisables également, je n'ai buté que sur celle des "3 jetons" à mettre dans l'ordre pour laquelle j'ai regardé la soluce, et que je n'ai finalement pas compris (j'ai eu beau relire plusieurs fois, j'étais persuadé que ma solution était la bonne)
Les combats ne sont, pour le moment, pas des plus nombreux ou plutôt très bien dosés. Disons que jusqu'ici ça me va parfaitement bien car ça n'est ni trop oppressant, ni trop bourrin, ni trop désertique non plus. De plus, si on explore correctement on est rapidement pas trop mal armé (j'ai actuellement 4 armes différentes et une très forte tendance à l'économie dans ce genre de jeu, trop je pense. Je suis donc en train de me la jouer plus "safe" sur les derniers passages)
La progression se fait plutôt bien également même si on retrouve quelques rares travers que je déteste vraiment dans les jeux de l'époque et qui heureusement ont eu tendance à disparaitre aujourd'hui (c'est une des raisons qui fait que je ne mets pas les jeu "rétro" sur un piédestal par rapport aux jeux actuels) C'est cette obligation d'avoir déclenché absolument une cutscene, un event ou n'importe quoi d'autre qui peut même être assez insignifiant, pour qu'ensuite le jeu considère que vous pouvez avancer dans l'histoire, ou accéder à un lieu auparavant inaccessible, ou réaliser telle ou telle action.
Ça m'est donc arrivé une fois dans Silent Hill 2, ça aurait pu m'arriver plus de fois ou pas du tout selon les joueurs, et pour le coup ça m'a agacé tant j'ai trouvé ça débile.

Spoiler:
Lors de la phase d'exploration des Appartements, j'avais parcouru l'ensemble du 2ème étage, et ensuite seulement l'ensemble du 3ème, et je me suis donc retrouvé un peu comme un con sans savoir trop où aller car en apparence bloqué. Tout ça parce que pour que le jeu déclenche un petit évènement (ici un cri + le placement d'un ennemi + un élément d'ambiance dans une pièce ET une clé indispensable à la suite) il est nécessaire de faire plutôt le 3ème étage puis le 2ème (ou comme moi de se retaper une passe rapide au 2ème ensuite même si notre Map nous dit que ça n'est pas forcément utile) pour que le script opère. C'est, pour moi, un énorme défaut de level design quel que soit le jeu et ça peut parfois selon le jeu et selon le nombre de fois ou je suis confronté à cela dans un même titre, se conclure par un abandon pur et simple car le fait que ça soit totalement illogique me fait rapidement sortir du jeu car réduit mon immersion.
Heureusement ça n'est arrivé qu'une fois pour le moment, même si le fait d'avoir trouvé le Bowling par exemple relève du pur hasard

Au niveau de l'histoire j'aurais pour le moment encore du mal à vraiment me prononcer. J'aime bien la façon dont elle est distillée, par petite touche avec quelques objets, documents, personnage(s) croisés dans notre progression. Même si très clairement je ne sais pas du tout où ça mène ni ne comprend certains dialogues certainement plein de "doubles sens", je sais au moins pourquoi on est là, en gros, et quel est le but de James.
Pour le reste c'est encore assez flou, et comme d'habitude avec ce genre de jeu ça peut soit donner quelque chose de très très bon (c'est rare....), soit quelque chose de sans grand intérêt. Comme certains semblent avoir adoré je m'attend donc à un truc à tendance top, mais j'espère du coup que le fait de savoir ça n'aura pas sur moi un effet "soufflé qui retombe".

Sinon en gros j'en suis là : (j'essaye en même temps de me remémorer le déroulement des choses, il est donc possible que j'inverse ou oublie)
Spoiler:
Je suis James. J'ai perdu ma femme, Mary, suite à une grave maladie il y a quelques années et je crois que je ne m'en suis pas vraiment remis. Je suis arrivé à Silent Hill après avoir reçu une lettre de celle-ci, pourtant décédée, m'invitant à la rejoindre dans cette ville, avec comme point de RDV un vague "notre lieu à nous" ou truc du genre.
Je suis arrivé et me suis garé puis j'ai descendu le sentier par la forêt. J'ai croisé Angela une première fois au cimetière et elle semble cherché sa mère (Il me semble aussi qu'elle m'a dit que son père et son frère étaient morts ou un truc du genre, je ne me souviens plus trop)
Arrivé en ville, après avoir trouvé quelques inscriptions je me suis dirigé vers les Appartements. J'y ai fait la rencontre d'Eddie en train de vomir toutes ses tripes dans la cuvette des toilettes d'un des appartement alors qu'un cadavre ensanglanté gît dans le frigo de la cuisine de ce même appart. Il me dit qu'il n'y est pour rien et qu'il s'est caché ici.
Je continue un peu dans ces appartement et je croise une petit fille, Laura, qui lors de notre première rencontre m'écrasera la main avec son pied et m'empêchera d'atteindre une clé derrière une grille. Garce...
En continuant mon chemin je croise à nouveau Angela, prostrée à même le sol, face à un énorme miroir, un couteau de cuisine dans les mains. Elle semble complètement dépressive, n'a toujours pas retrouvé la trace de sa mère, et aura un mouvement de recul quand je m'approcherai d'elle pour prendre le couteau. On se séparera à nouveau.
Toujours dans ces appartements je finirai par croiser le chemin du fameux Pyramid Head, qui étrangement m'abandonnera au son d'une étrange sirène.
Je suis ensuite sorti des appartements pour atteindre une autre partie de la ville jusqu'ici inaccessible.
Sur le chemin près du Lac, je fais la rencontre d'une femme nommée Maria. Elle ressemble très étrangement à Mary... si ce n'est qu'elle n'a ni la même personnalité, ni les mêmes comportements. Elle semble en effet peut-être plus avenante ou "sexy" (?) mais requiert en tous cas mon aide devant ce qui se passe dans cette ville décidément très bizarre. On décide donc de continuer ensemble.
Dans les rues suivantes nous recroisons Laura assise sur un mur, elle semble connaitre Mary car elle indique l'avoir vu il y a moins d'1 an. Étrange puisque Mary est décédée voilà plusieurs années. Malheureusement elle s'enfuit à nouveau.
Nous continuons notre avancée dans les rues brumeuses et nous parvenons devant un Bowling. J'entre pendant que Maria reste dehors à m'attendre. J'y retrouve Eddie, en train de manger une pizza et qui discute avec Laura. A mon arrivée celle-ci s'en va une nouvelle fois. Je discute rapidement avec Eddie qui ne me donne que peu d'informations (autre que le prénom de la petite fille) En ressortant, Maria m'indique qu'elle a vu Laura sortir et s'enfuir. Nous la suivons !
Après quelques minutes je la vois pénétrer dans un Hôpital (comme par hasard ^^) J'y entre à mon tour et commence l'exploration en espérant la retrouver.
Ce lieu grouille d'infirmières très bizarres et dangereuses, heureusement la barre de fer a plus d'allonge que le morceau de bois. J'explore les lieux, quand Maria ne se sent pas très bien et me demande de rester un peu dans une chambre pour se reposer tout en prenant quelques médicaments. Je la laisse donc et repars à la recherche de Laura.
Ceci m'emmène sur les toits de l'hôpital ou je rencontre à nouveau Pyramid Head qui, d'un coup de son énorme couteau/épée/lame, me projette en contrebas de la rambarde.
Blessé mais toujours en vie je me réveil le dans le jardin et rentre à nouveau dans l'hôpital par le Rez de chaussée. Très étrangement l'hôpital semble avoir changé, il est devenu un peu plus glauque. Je fini par retrouver Laura dans une des chambres, et elle m'indique que Mary lui a donné une lettre. Je suis donc curieux de la voir et elle m'envoie la chercher dans une pièce attenante..... avant de m'y enfermer en compagnie de 3 monstres !
Je parviens à l'en défaire mais quand je sors il n'y a plus de traces de Laura...  Je continue l'exploration, je crois reconnaitre la chambre dans laquelle j'avais laissé Maria mais elle n'y est plus. Il y a en revanche de nombreux flacons de médicaments vides.
Peu après, au détour d'une pièce dans le sous-sol je retrouve Mary, apeurée et en colère contre moi ! Nous repartons tous les deux.... sauf qu'après être arrivé dans un long couloir Pyramid Head fait son retour et nous poursuit inlassablement ! Je parviens à atteindre un ascenseur, mais Maria aura moins de chance.... les portes se referment et je la laisse derrière moi, visiblement morte car rattrapée et tuée par Pyramid Head. Je fini par sortir de cette hôpital... non sans avoir récupérés quelques documents me parlant d'un Centre Historique et de 2 autres lieux dans la ville. Je rejoins donc à nouveau les rues de Silent Hill, qui cette fois sont plongées dans la nuit.

A SUIVRE ^^

2 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 18:02

bigvilo

avatar
Cerbère de la Manette

Bizarrement, je n'ai jamais été un grand fan des Silent Hill. J'ai commencé le Shattered Memories sur PSP il y a quelques temps, mais c'est à peu près tout (avec un test de la version PS1 il y a au moins une décennie). Faudrait que j'essaye d'en trouver un tiens.

http://jeuxcollector.fr/

3 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 18:11

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
Ah content qu'il te plaise pour le moment. J'avais peur que le gameplay te rebute un peu car pas tout jeune mais visiblement non donc c'est parfait Wink

Bigvilo : le shattered memories n'est vraiment pas représentatif de la série en terme de gameplay et d'ambiance. Je ne sais pas si tu as aimé mais au pire, meme si ce n'est pas le cas, tu peux tenter les autres car très différents.

J'aime beaucoup le shattered memories mais il ne se savoure pleinement qu'après avoir fait le premier Wink

En tout cas, j'aime beaucoup cette série qui a énormément marqué ma vie de joueur. Il y a un avant et un après silent hill, en particulier le 2.

4 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 19:26

bigvilo

avatar
Cerbère de la Manette

Pour le moment j'y ai joué qu'une heure, je ne peux pas être objectif sur mon jugement du jeu!

http://jeuxcollector.fr/

5 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 19:27

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
Ah oki j'ai mal lu, je pensais que tu l'avais fini ! ^^

6 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 20:00

Invité


Invité
Les personnages qui se meuvent comme des tractopelles, les caméras dégueulasses non stop, la difficulté mal dosée dans un sens comme dans l'autre, les scénar' clichés ou complètement WTF, et tous les mécanismes vieillots qui étaient déjà dépassés à leur sortie (Aller/Retour incessants, Scripts mal foutus sans arrêt, pas ou très peu de sauvegarde pour un jeu long ou difficile, etc...) c'est mort très rapidement pour moi. 
C'est d'ailleurs souvent la que je fais la différence entre de vrais bons jeux, qui en général ont plutôt bien vieilli, et les autres, sur-hypés ou non à leur sortie mais surtout qui ont perdu tout intérêt aujourd'hui. 
Silent Hill 2 fait très très nettement parti de la première catégorie. 
Autres détails, une notice classieuse, beaucoup d'options paramétrables, plusieurs "introduction" très bonnes, etc... 
Dès détails qui font les grands jeux. Tout comme lorsque je critique un jeu que je classe au final dans les "moyens"  à cause de ce qui peut sembler du détail pour certains. 

Je vais voir pour continuer ce soir (finir?) mais j'ai mal à ma main ce qui est peu pratique...

7 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 20:46

gatsuforever

avatar
Adorateur du Pal
J'espère que tu n'utilise pas la solution pour faire le jeu, car le coté recherche de boisson, cartouche et autre donne un véritable plaisir au jeu, permettant de la visiter de part en part. Le truc que je n'ai jamais véritablement compris est la présence des persos secondaire, un peu comme le gros. Sincèrement il cherche quoi? La rédemption, il est dans l'antre de la folie, tout comme Maria à quoi sert elle? a ce que le jeu ne soit pas vide, et que ce soit le héros Vs the world.
Ce silent hill 2 est mon préféré, le petit thème de piano qui revient de temps en temps est magnifique.Un jeu sublime qui n'a pas vieilli. Je l'ai refinit l'année dernière j'avais mis 8h pour le finir en mourant très peu.

8 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 20:49

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
Spoil
Spoiler:
Eddy a un role dans le jeu, pas directement lié à James mais plus à la ville. Maria par contre a un putain de role ! Elle est très importante !

9 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Mer 23 Déc - 21:35

Invité


Invité
A quoi ça sert de faire un jeu avec une soluce ?
Quitte à s'emmerder et perdre du temps inutilement autant regarder un autre gars en train de jouer comme une merde sur Youtube ou Twitch


Sinon gatsu, la balise "spoiler", merci.
J'ai pas encore fini le jeu Smile

10 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Jeu 24 Déc - 9:14

elodiebo

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 1
Pfffouu, la musique de ce jeu

J'ai beaucoup aimé cet épisode, beaucoup plus que le 1.
Sur le 1, c'était pleine découverte du genre pour moi, je kiffais fracasser les taupes griffues à coup de latte Quelle ambiance ! Mais l'histoire m'avait paru assez floue et alambiquée...

Pour le 2, petite claque graphique, notamment au niveau des visages.
Je rejoins l'avis de faf sur quelques moments de gameplay assez vides ou redondants (le chemin du début, certaines grandes allées, quelques étages)
Mais un scénario qui prend toute sa mesure au fur et à mesure de l'aventure, une identification au personnage de plus en plus forte. Et comme dans les Silent Hill, beaucoup de choses en sous-entendus, en pointillés, qu'il faut deviner ou interpréter.
J'en garde un excellent souvenir, et le thème principal me donne des frissons à chaque fois que je l'entend

@gatsuforever
Spoiler:
Tu es sur de parler de Maria ??? Car elle est un personnage central de l'histoire... Tout l'attrait du scénario est lié à elle et à sa relation avec James...

11 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Jeu 24 Déc - 9:52

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
je kiffais fracasser les taupes griffues à coup de latte

Ca ne m'étonne pas de toi tiens. Quand ont sait qu'à la base, avant le rabotage de la censure, il s'agissait des grey child, des enfants, je vois donc ton niveau de sadisme

Je te rejoins à fond pour le theme principal grandiose même si Promise reste ma préféré. Yamaoka a fait un super taf sur l'ost et le sound design du jeu. J'ai les meilleurs thèmes dans ma voiture (avec les reprises jazz de Mario et castlevania ) et ça s'écoute sans retenu !

12 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Jeu 24 Déc - 10:11

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Je l'ai déjà dit, mais SH 2 est l'un de mes jeux cultes. Néanmoins, je préfère ne pas participer à ce topic pour l'instant - j'ai oublié plein de détails de l'aventure, et comme je projette de me le refaire bientôt (j'ai racheté une PS2 pour ça, entre autre), je préfère ne pas trop me remémorer l'histoire et ses scènes importantes avant mon nouveau plongeon dans l'horreur.

Je souhaite une bonne et macabre partie au ninja Wink

https://jeux.dokokade.net/

13 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Jeu 24 Déc - 10:20

Invité


Invité
Merci Oli Wink
Je vais essayer de m'en refaire un peu ce matin/midi à défaut d'hier soir car trop crevé et trop emmerdé avec mon pouce droit.

Pour le moment j'adore.
Et je le trouve aussi très différent du 1 sur PS1 (d'après mes souvenirs très lointains)
En fait je trouve jusque là que le 2, par rapport au 1er est :
- moins malsain,
- beaucoup moins stressant (la nuit + sirène du 1 ! Mon dieu !)
- moins difficile au niveau des ennemis/énigmes,
- forcément bien plus beau (même si le 1er n'est pas si moche aujourd'hui encore)

Bizarrement, il me semble que j'avais bien affaire à des "enfants" dans les couloirs de l'école et non des "rats taupes". Peut-être avais-je joué à la version US à l'époque.

Le thème de l'intro est top dans le 2, mais je me souviens encore parfaitement du thème du 1er 20 ans après... cette petite balade mélancholique à la guitare..... cette introduction.... etc..

Bon allez, je vais voir si je peux avancer un peu, en espérant que ça ne devienne pas trop "touchy/difficile" parce qu'avec une main et demie pour jouer c'est pas simple ^^

14 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Jeu 24 Déc - 10:26

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
la version non censuré


Version censuré


Ce qui est marrant c'est que je trouve nos taupes plus malsaines au final ^^

EDIT : oui le theme du 1 est génial aussi et completement culte. Pour l'anecdote, il n'y a pas de basse dans les morceaux du premier car Yamaoka n'en avait pas. Les débuts un peu "bricolage" d'un grand monsieur !

15 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Dim 27 Déc - 16:36

gatsuforever

avatar
Adorateur du Pal
@Ninjastorm : sorry, j'y penserai pour le spoil, je pensais que tu recommençais le jeu donc que je ne te désolérien. N'empêche qu'un spoil m'aurait prit 2sec et t'aurai rien spoilé du jeu, et t'aurai laissé découvrir des trucs dans le jeu.
Désolé Silver fox (private joke entre moi et ninjastorm ^^)

16 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Dim 27 Déc - 18:37

Invité


Invité
Pas de souci, je m'étais arrêté de lire au cas ou Smile

Sinon, jeu terminé ça y est !
Ça m'aura pris dans les 8h-8h30 pour en voir le bout (12h et quelques affichées mais j'ai laissé tourner le jeu plusieurs fois faute de sauvegarde au bon moment)
A aucun moment le jeu n'est véritablement difficile (en normal / normal) même si quelques aspects sont un peu oldschool dans leur gestion (scripts, etc...) car si on explore un minimum on récupère la blinde de munitions et de soins. J'ai passé 1/3 du jeu à n'utiliser que les bâtons, j'ai bien fait de passer ensuite au flingue.
Quelques énigmes un peu mal fichues mais ça va.
Pas mal de souci de "clic", lorsqu'on essaye de ramasser des objets avec la touche action. Il suffit que le personnage ne soit pas pile en face pour qu'il ne se passe rien ou que le jeu affiche un message du type "il n'y a rien de spécial sur les étagères", et passer ainsi connement à coté d'un objet pourtant important pour la progression (dans mon cas : cette foutue boite à musique n°3 au sous-sol...)
Des caméras rappelant que les "débuts" de la 3D étaient un peu compliqués ^^

Sinon plus de détails mais spoils éventuels :
Spoiler:

J'ai fait la fin "Dans l'eau", qui me parait parfaitement logique vu les évènements.
Les Boss Fight ne sont pas le point fort du jeu du tout, que ce soit pour Eddie, pour le père d'Angela, pour les 2 Pyramid Head ou le Boss de fin c'est assez pourris ludiquement parlant (heureusement ce n'est pas le coeur du jeu)
J'ai bien aimé l'histoire et surtout le dénouement qui offre un traitement rare et intéressant de la maladie et des souffrances occasionnées à soi-même comme aux proches directs, et la lettre complète de Mary à la fin est particulièrement touchante/poignante.
Pour le reste, j'avoue ne pas trop saisir finalement le choix du gameplay. La couche "Silent Hill" me faisant un peu l'effet d'un gameplay artificiellement coller sur le thème. Non que ça soit dérangeant car j'ai pris plaisir à jouer au jeu, mais à la fin je me demande quand même à la fois ce que j'ai (James) bien pu venir faire à Silent Hill et aussi pourquoi toute la ville était finalement recouverte de brouillard, remplie d'étranges monstruosités sur pattes, de scènes glauques, et ce que pouvaient venir faire Eddie, Laura, Mary ou Angela dans tout ça.
A aucun moment on a un soupçon d'idée ou de piste sur tout ça, ou alors je l'ai complètement zappé, et le fait de devoir s'en faire sa propre interprétation me dérange un peu même si on y parvient toujours.
Du coup, on peut peut-être se dire qu'on est dans l'esprit ou dans le cheminement de James quant à ce qui a pu se passer à la fois pendant la maladie de Mary mais aussi après l'avoir tuée, même pour la soulager. Le jeu représente ainsi peut-être toute la torture psychologique qu'il s'inflige depuis, et ce jusqu'à le pousser au suicide, dans un lieu très représentatif de leur relation d'avant la maladie.
A part ça, et hormis avancer un peu à la grosse louche qu'Eddie pourrait représenter les pulsions destructrices ainsi que les complexes enfouis de James, qu'Angela pourrait représenter la recherche du réconfort paternel de Mary envers James, que Maria serait à la limite l'ange accusateur ou la conscience de James le mettant face à ses manquements, sa lâcheté, son abandon... et Laura... aucune idée.

Tout ça n'est donc pas très clair (voire pas du tout) mais je me suis quand même bien pris au jeu et je le conseille à qui veut tester un ancien Silent Hill car il est toujours parfaitement jouable et regardable.


17 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Dim 27 Déc - 19:02

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
Spoil spoil
Spoiler:
je vais très succintement expliquer ce que j'ai compris. Je ne suis pas très à l'aise à l'écrit et je te conseil bien sur de voir des sites spécialisés sur le jeu qui seront bien plus clair que moi. Pour Eddy et Angela, ils ont tous les deux commis des meurtres. La ville représente un genre de purgatoire qui met les personnes face à leur acte. Ils sont ici pour les mêmes raisons que James finalement. Maria, tu as plutôt bien compris son rôle dans l'histoire. Elle est la séductrice, la tentatrice qui va inluencer les choix de James. Elle symbolise également toute la frustration sexuelle de James suite à la maladie de son épouse. C'est très complexe.

Sinon si tu retraces un peu le déroulement du jeu : l'arrivé en ville, les appartements, l'hôpital, la prison et l'hôtel. Si on reprend les évenements dans l'autre sens : l'hotel ou il tue sa femme, vient ensuite la prison pour son acte, l'hôpital psychiatrique par la suite (il n'est plus completement clair dans sa caboche le James), l'appartement où il vit ensuite pendant un moment (cf son propre corps avec les mêmes vêtements dans l'une des pièces) puis le départ de la ville. Il retrace finalement tous les évenements qui se sont produits comme un cheminement psychologique pour le ramener à l'évenement traumatisant que son esprit a voulu oublier. C'est l'une des théories du jeu que je trouve convaincante pour ma part. Pour ce qui est de Laura, elle représente le seul individu complètement innocent. Elle ne voit pas les monstres. Elle vit "normalement" ici, elle chante sur le mur, elle fait des blagues, des caprices etc.

L'une des fins prend d'ailleurs en compte Laura comme personnage de rédemption, un retour à "l'innocence.

Pyramid head lui incarne et symbolise sa culpabilité. Le monstre le poursuit et il est invincible, il porte un masque comme pour cacher son identité. Le seul moment où James peut enfin réellement le combatre, c'est après avoir pris conscience de son acte. Il est face à sa propre culpabilité. Accepter son acte revient à tuer pyramid head.

PC : la décrépitude de la ville renvoie également à la déstruction physique, conséquence de la maladie.  

18 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Dim 27 Déc - 19:25

Invité


Invité
Wink
Spoiler:

J'aime bien l'idée de reprendre les évènements dans l'autre sens. Même si ça me parait un peu tordu, et que finalement dans le jeu à aucun moment on n'apprend que James a pu être jugé pour son acte et aurait pu faire de la prison, ni qu'il aurait pu lui-même faire un séjour en hôpital psychiatrique. Le jeu aurait pu disséminé ça ou là quelques menus indices en ce sens.
Même chose le jeu propose des pistes qu'il laissera malheureusement à l'abandon comme le bucheron, ou les mystérieuses disparition du lac.
Tout ça me fait dire qu'il n'y a pas de vraie histoire ou de vrais cheminement, qui aurait pu être concrètement écrit en toile de fond pour ce jeu, et c'est un peu ce que je trouve dommage et qui fait que même en ayant beaucoup aimé je reste fatalement sur ma faim et très légèrement déçu voire frustré.
Sinon c'est globalement bien foutu et chacun y comprendra rapidement que l'ensemble du jeu tourne autour de James, de sa culpabilité, de son cheminement psychologique, etc...

Pour Eddie & Co et la théorie du purgatoire, bof. C'est un peu comme pour Lost dans ce cas ^^
J'aurais préféré qu'ils personnifient un peu plus explicitement les sentiments troubles, les pulsions, les malaises de James. D'ailleurs, et jusqu'à la toute fin, je m'attendais à affronter James en guise de Final Boss, ou du moins une représentation de lui-même.

Sympa donc, je ne me suis pas ennuyé du tout et l'ambiance est énorme. Seul léger bémol donc sur le scénario qui aurait mérité d'être un peu mieux emmené, un peu mieux distillé (sans fausses pistes inutiles ne servant qu'à créer une ambiance qui est déjà là) et ce jusqu'à la toute fin (sans pour autant qu'il devienne trop encadré non plus façon "Silent Hill pour les Nuls" ^^)

19 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Dim 27 Déc - 19:31

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
Spoiler:
oui le jeu possède une histoire très "cadré" pour ce qui est de James et de sa femme et aussi beaucoup d'éléments distillés qui laissent des indices pour élaborer certaines théories un peu à la manière de Dark souls finalement ce qui rend le joueur "participatif". Après j'explique aussi très mal ^^ C'est d'ailleur difficile de comprendre tous les petits indices ici et là surtout sur une première partie. Mais je t'encourage vraiment à regarder le site silent hill France qui dispose de pas mal de dossiers sur le jeu qui peuvent éclairer ta lanterne si le coeur t'en dit bien sur.

En tout cas, content que tu ais trouvé le jeu bon dans l'ensemble Wink

EDIT :
Spoiler:
les dossiers médicaux des patients de l'hôpital font référence à des personnes ayant des prénoms commencant tous par J comme James. Comme si ces dossier étaient finalement ceux de James, du moins représentatif de ce qu'il aurait été comme patient. C'est ce genre de micro indice qui rend le jeu passionnant je trouve. De même, le psychiatre fait référence à un genre de mécanisme de défense de certains patients qui sortent de la réalité pour oublier un truamatisme ce qui fait directement référence à James aussi.

Un petit lien intéressant sinon :
http://www.silenthill.fr/sh2_explications_histoire.php

20 Re: Silent Hill 2 (PS2) le Dim 27 Déc - 20:08

Invité


Invité
Merci je viens d'aller voir tout ça Wink

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum