Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Le Pad&Retrogame d'octobre : la crème de la crème du Shmup NES

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Le topic des Gunplas et autres maquettes à assembler
par defskerus Aujourd'hui à 23:49

» Salut les gamers !
par BreakerZ Aujourd'hui à 23:49

» 20 jeux qui vous ont marqués.
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 23:28

» Topic des anniversaires !!!
par d3vilwinnie Aujourd'hui à 23:12

» [Sondage] SEGA et les Racer-games Model 1, 2 & 3 : quel est votre jeu préféré?
par BreakerZ Aujourd'hui à 23:09

» T'écoutes quoi ??
par Warhol Aujourd'hui à 22:56

» Secret Of Mana (Snes)
par Jon Aujourd'hui à 22:44

» Le topic de la Nintendo Switch
par defskerus Aujourd'hui à 21:27

» Vos derniers arrivages !
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 18:56

» [Music Credit] Yoko Shimomura
par kuja45 Aujourd'hui à 17:24

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles Portables » Sony PSVita » Mary Skelter Nightmares (Test PSVita)

Mary Skelter Nightmares (Test PSVita)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Mary Skelters : Nightmare est tout simplement ma meilleure surprise de l'année. Et pourtant, j'ai vraiment pas du tout fait pour : Il m'a suffit du nom (ça sonnait Mary Shelley dans ma tête), du fait que ce soit un jeu développé par Compile Hearts (leur jeu précédent, Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls m'avait plu) et la présence d'un recueil de nouvelles dans le collector pour l'acheter. Je savais même pas quel genre de jeu c'était.


Bref, Mary Skelter : Nightmares est un Dungeon-RPG (première surprise) à la première personne développé par Compile Hearts. Dans un univers post-apocalyptique, on retrouve les 2 héros, Jack et Alice, dans une prison vivante, ceux-ci se faisant torturer et tout le tralala. Bref, ils sont dans le caca, la vie est dure, jusqu'à leur libération par un certain petit chaperon rouge (sans déconner, seconde surprise), et on doit sortir du donjon à l'aspect visuel Alice au pays des merveilles un peu dark (troisième surprise) pour rejoindre la résistance (en gros). On y retrouve la Belle au bois dormant et Blanche Neige (pour commencer, y'en a d'autres qui suivent, également tirées de contes). Rien que ça, ça a suffit à mon bonheur. J'adore ce genre d'univers.

Oui je sais, c'est un screen en jap

Mais passé ce mini épisode découverte surprise, il va me falloir maintenant vous expliquer en quoi il se révèle être supérieur (et de loin) aux 2 derniers D-RPGs que j'ai faits : Dungeon Travelers 2 - The Royal Library & the Monster Seal (dont le défaut est d'être classique en tout, et sans véritable personnalité) et Persona Q (qui avait tout pour lui, sauf qu'ils ont juste oubliés de lui donner un intérêt autre que "on met les persos de Persona 3 et 4 ensemble, et voilà", il est super creux). D'ailleurs, je trouve que Mary Skelter : Nightmares est exactement ce que j'attendais de Persona Q : Un univers post-apo glamourisé sans être niais, et surtout un gameplay solide avec un scénario qui accompagne un minimum l'aventure.

Bref, revenons à nos moutons (et à l'histoire du jeu). Vous vous retrouvez donc dans une prison vivante (résultante de l'atomisation ancienne d'une grande métropole non-nommée) et cherchez... ben à en sortir (logique). Un quartier libéré vous sert de base (Dawn), et vous devrez nettoyer tous les quartiers attenants afin de vous rapprocher de votre but (j'en dis pas plus pour pas spoiler). Votre équipe sera composée des Blood Maidens (seules personnes capables d'affronter les Marchens, ennemis de base du jeu, car elles se nourrissent du sang de ces créatures pour se renforcer) et de Jack, à l'apparence très fragile (et inutile au combat) mais dont les capacités de soutien se révéleront indispensables.


Comme vous l'aurez sans doute deviné, une bonne partie du gameplay du titre gravite autour des capacités de ces Blood Maidens, ce qui se reflètera principalement durant les combats. Sorti
du classique "y'a des menus avec attaque/défense/skills, on fait pimpampoum", je vais me concentrer sur les spécificités. Un coup critique ou touchant une faiblesse les verront se faire littéralement asperger du sang des ennemis, ce qui aura pour effet d'augmenter leur jauge de sang. Une fois pleine, elles se transformeront (mode massacre), leur procurant divers bonus de stats. Mais sachez que vous avez également la possibilité, avant que leur jauge soit pleine, de les faire se lécher entre elles (sisi, sérieux) afin d'obtenir des bonus de soutien dépendant de la léchée (comme régénération des points de vie ou le remplissage à 100% de la barre de magie), ceci vidant entièrement la jauge de sang. Sachez également que suivant les coups subits par les ennemis (car vous pouvez également encaisser des critiques et des faiblesses), la jauge de sang se corrompt, et si jamais elle se remplit à fond en étant corrompue, les filles se transforment en Skelter, pur Berserk frappant indistinctement alliés et ennemis jusqu'à la fin du combat.


Et c'est là que l'utilité de Jack apparait : Il est l'unique moyen de contrôler la corruption des Blood Maiden, soit directement en combat, soit de retour à la base (via scène de frot-frot les filles sales). De plus, il lui est possible, moyennant un K.O. temporaire si touché, de protéger à 100% l'un de filles de votre choix. Enfin, il est le seul (enfin presque, un certain métier permettra à l'une des filles d'en faire autant) à pouvoir utiliser des objets durant les combats, faisant de Jack un pas si gros boulet que ça.


Concernant l'exploration, vous arpenterez tour à tour 7 quartiers aux thèmes très variés (cimetière, temple, école, etc) devant se frayer un chemin au milieu des ennemis, pièges et passages secrets du niveau, tout en satisfaisant les besoins de la prison. Car oui, la prison n'est pas dite vivante pour rien, et chacune de vos actions remplira (ou videra) petit à petit ses 3 jauges de satisfaction : faim (plus vous "éclatez" les ennemis, plus ça se remplit), libido (via points d'intérêt comme les coffres) et sommeil (en se faisant discret). Une fois qu'une jauge est pleine, vous activerez une roulette pouvant vous donner accès à divers bonus (caractéristiques, vies, coffre, argent, etc) dont l'extrêmement utile "Level Growth". Car non, chaque étage n'est pas accessible à 100%, et il vous faudra donc augmenter sa taille via cette option de roulette afin de pouvoir en visiter tous les recoins. Rassurez-vous, cela reste toutefois de l'optionnel, le jeu ne vous demandant pas d'augmenter la taille des niveaux pour le finir (mais pour les complétionistes et la variété, c'est cool).

Les étages sont vastes, même sans augmenter leur taille

Sachez également que chacune de vos Blood Maiden a une capacité propre à utiliser durant l'exploration, vous permettant, entre autres, d'activer des mécanismes lointains ou de poser un point de sauvegarde fort pratique n'importe où dans le niveau.

Exemple Zelda-esque du mur craquelé et de la bombe (faut bien mettre du Nintendo pour augmenter les vues)

Il me faut toutefois avouer qu'il faut un certain temps (même en ligne droite) pour localiser et péter le cœur du donjon, et enfin pouvoir se venger sur cette saloperie de Nightmare... ... Ha ? je vous ai pas parlé du Nightmare ? Vous allez voir, c'est très sympathique.

ça commence par un léger obscurcissement du donjon, puis une très large ombre type éclipse solaire qui apparaît la plupart du temps à partir du second étage de chaque donjon, qui vous englobera forcément à un moment ou à un autre, sonnant ainsi l'apparition du terrible Nightmare, un bon gros boss invincible, et qui va vous courser jusqu'à ce que vous réussissiez à le semer. Ha, et la map disparait durant cette phase de poursuite. On sait plus où on va, augmentant les chances de se faire coincer dans un cul de sac, c'est bête hein ? Mais rassurez-vous (un peu), vous faire coincer par le nightmare ne rime pas avec Game Over, il faut vous lancer à sa rencontre et lancer le combat. Si vous réussissez à détruire un de ses équipement (attention, il tape fort), vous l'étourdirez et pourrez détaler outre, dépassant ainsi sa zone d'influence et vous soulager... pour le moment. Et, qui sait, la roulette suite à remplissage d'une des jauges de satisfaction de la prison pourrait voir apparaître la possibilité de baisser la fréquence d'apparition de celui-ci.


Après le stress répété des donjons et leur Nightmare, ou tout simplement parce que vous avez des choses à y faire, sachez que vous pouvez retourner quand vous voulez à la base via la capacité "trou de lapin" d'Alice (c'est aussi celle qui permet de sauvegarder quand on veut dans un donjon - sauf quand on se fait courser par le Nightmare, faut pas rêver non plus -). Parce que, oui, il y a énormément de choses à y faire à cette base. Entre les évènements des quêtes principales et secondaires, customiser et/ou acheter de l'équipement, changer de job (possible tous les 10 niveaux via 1 jeton), involuer (baisser de 15 à 80 niveaux permettant ainsi de conservant ses skills tout en récupérant les points de skill utilisés et remonter de niveau avec de meilleurs stats), ainsi que nettoyer la corruption des demoiselles (via jeu de "frot-frot j'te nettoie avec mon doigt t'es toute sale") qui procure des bonus de stats avant de débuter un donjon. Il y a également une minuscule dimension drague dans le jeu, vu qu'on peut leur offrir des cadeaux et redécorer leur chambre pour qu'elle kiffent Jack (et débloquer des évènements).

Un échantillon des jobs dispos

Mais ne soyez pas pour autant étourdi par toutes les possibilités offertes par le jeu, celui-ci permettant une double approche : soit de Newbie (pas besoin de nettoyer les cartes à 100% ou d'utiliser les trucs compliqué comme l'involution ou le changement de job pour finir l'histoire, couplé à la possibilité de changer la difficulté en temps réel) soit de curieux à expert (rajoutant ci et là à son envie les différentes caractéristiques de gameplay jusqu'à la maitrise du jeu).

Après, c'est clair que le jeu a ses aspects coquins, mais il n'en n'abuse pas pour autant : Par exemple, le nettoyage de la corruption des demoiselles via frot-frot visuel n'est demandé que la première fois pour chacune d'entre elles, les fois suivantes pouvant être réalisées de manière automatique (ça affiche directement les stats augmentées). Le fait qu'elles se lèchent entre elles pour des bonus durant de combat n'est pas représenté visuellement, etc etc.

Boobiiiiiiiiies !

En tous cas, pour résumer, je trouve ce D-RPG très cool : Il y a énormément de diversité dans l'exploration (la roulette de la prison, le flip du Nightmare, les capacités des nanas - y'a même des puzzles -, la masse de p'tites anims bien sympathiques qui se confondent parfois avec des pièges, le fait que quand on fait éclate les ennemis durant les combats se reflète ensuite sur l'exploration - la zone est littéralement repeinte en fushia - ce qui t'aide, entre autres, à te diriger lorsque t'as le Nightmare au cul, y'a des phases de traversée de précipice sur une chaîne aussi, où il faut garder l'équilibre avec le stcik droit, etc), dans les combats (le bon tandem jack le soutien avec les nanas qui se vénèrent + la masse de skills liés aux jobs) et dans la custo (augmentation de l'équipement, les jobs, la dévolution) en plus de l'annexe (les évènements, la pseudo drague, etc). Et puis son univers et sa musique (j'en ai pas parlé mais elle colle parfaitement au thème), un vrai régal pour moi.

Woups, me suis un peu excité sur les mobs, y'a quelques tâches de ci de là



Dernière édition par ange_dechu_lucifer le Jeu 8 Fév - 14:37, édité 1 fois

http://paderetro.com/

YoakeNoOctave

avatar
Démon Gamer

Merci pour le retour super détaillé Thumright . Tu en es à combien d'heure dessus? Tu peux utiliser tous tes persos en même temps ou tu as une limite de place dans l'équipe?

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Aucune idée du temps de jeu, vu que c'est marqué nulle part. Je dirais 20/25h pour le moment, 3ème quartier en cours (et je ratisse tout).

C'est bien que tu poses cette question, j'avais zappé un truc. On peut embarquer 5 Maidens dans l'équipe (ça fait beaucoup, je pensais au départ que seules 4 étaient possibles), sachant que celles qui sont hors équipe peuvent être couplées avec celles qui sont de sortie. On profite ainsi d'un effet supplémentaire à l'attaque de la Maiden couplée. Là, grâce à la Maiden hors équipe que j'ai, j'ai une chance de voler objets ou or sur les ennemis simplement en attaquant avec son duo. J'ai pour l'instant 6 Maidens, et y'a même une Maiden cachée à ce que j'ai vu. ^^

http://paderetro.com/

YoakeNoOctave

avatar
Démon Gamer

Du coup comme elles sont couplées elles gagnent de l'XP même si elles participent pas vraiment au combat?

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Ha tiens, j'ai même pas vérifié.

Je zyeuterai ce soir. ^^

http://paderetro.com/

Battosai14

avatar
Nintenwhore
Nichons nichons nichons nichons nichons

http://www.dg2s.fr

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Le mec, y retient que les nichons, c'est chaud.

Ben tiens, rajoute le dans ta liste, il claque bien.

http://paderetro.com/

fafy

avatar
Témoin de Nintendovah
Ptain, si on pouvait voir des bikinis comme ca à la plage, je serais super bronzé moi

http://www.aros-tech.fr/

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Merci pour l'article, ADL. Je suis sûr que je pourrais être un bon client pour les D-RPG. Mais franchement, le design manga lambda qui semble toucher la (quasi ?) totalité des titres du genre au Japon, j'ai du mal.

Sans troller, je trouve que de nombreux Dungeon Crawlers Amiga ont plus de gueule.

https://jeux.dokokade.net/

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

C'est ça le soucis principal des jeux typés Anime, au bout d'un moment, ils se ressemblent tous en façade, t'es obligé de creuser le jeu pour réussir à mettre un caractère aux persos.

Y'a eu toutefois quelques tentatives de design différent (comme avec Stranger of Sword City qui te donne la possibilité d'accéder à 2 habillages différents).

(oui, c'est le même perso)

http://paderetro.com/

Oli

avatar
Cerbère de la Manette

Mais un Dungeon Crawler/D-RPG avec des graphismes plus sérieux, adultes, ça existe ? Si c'est le cas, je me laisserais bien tenter en fait. Déjà STRANGER OF SWORD CITY a l'air plus joli, oui.

Par exemple, l'esthétique de DARKEST DUNGEON me parle beaucoup - mais c'est en démat' only...

https://jeux.dokokade.net/

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

@YoakeNoOctave a écrit:Du coup comme elles sont couplées elles gagnent de l'XP même si elles participent pas vraiment au combat?

Je vais enfin pouvoir te répondre (vu que j'ai enfin vérifié) : Oui, les nanas en partner gagnent aussi de l'XP. Pas autant, mais elles en gagnent assez pour prendre +30 niveaux quand leurs camarades en prennent +40 (de ce que j'ai déduis).

http://paderetro.com/

YoakeNoOctave

avatar
Démon Gamer

Merci pour ta réponse!! Intéressant ça qu'elle prennent de l'XP.

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Ui, ça m'a d'ailleurs surpris, vu que rien n'indique vraiment qu'elles en gagnent (pas de petite fenêtre de montée en niveau comme les autres). On constate juste qu'elles ont monté de niveau en parallèle en allant zyeuter leur status.

http://paderetro.com/

YoakeNoOctave

avatar
Démon Gamer

C'était pas pareil dans Sega Hard Girl?

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Là j'me rappelle pas par contre...
Comme en général je garde, dans un rpg, la même équipe depuis le départ (sauf rares exceptions), je vois pas les montées (ou pas) des persos annexes.

http://paderetro.com/

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Hop là, Mary Skelter terminé (et platiné tant que j'y étais) en environ 80 heures (niveau moyen de l'équipe : 90).

Au-delà du jeu en lui même que j'ai bien kiffé, 3 petits bonus bien sympathiques :
- Le platine colle au jeu. Pas de trophées de merde inatteignable dans une partie normale (genre celui qui te demande de buter 20 000 ennemis dans Dungeon Travelers 2 quand tu finis le jeu à moins de 10 000 ennemis...) et qui te fais de la durée de vie artificielle.
- Pour le compléter à 100% (hors trophées, le jeu en lui-même) de la manière la moins chiante possible (pas par un new game plus qui te demande de recommencer du tout début quoi), beaucoup d'aménagements ont été faits. Y'a 1 fin par nana et tu les veux toutes ? pas de problèmes, il te suffit de rerentrer dans le donjon final, prendre les téléporteurs intermédiaires (super cool ça, y'en a dans chaque donjon pour éviter de devoir les traverser intégralement à pattes une fois les étages achevés), et retourner directement au Boss final. Pareil d'ailleurs pour finir de récurrer la map de chaque étage de chaque donjon : les téléporteurs pour arriver rapidemment à l'étage voire lieu de l'étage désiré.
- Quand on finit le jeu, un donjon bonus se débloque. Un vrai vicieux comme je les aime, qui demande à réfléchir pas mal dans l'exploration des étages. Là on redécouvre certaines capacités de perso qu'on pensait inutiles.

Bref, pour qui aime (il a son challenge et sa bonne durée de vie, en plus d'un mode de difficulté hard pour les plus acharnés) ou a envie de découvrir les D-RPG (vu qu'il y a un mode facile, que le jeu ne demande pas de récurer les donjons pour être fini et que l'univers de jeu est quand même bien attrayant), il vous le faut. C'est le haut du panier du genre après tout, un paquet d'années qu'il n'y en avait pas eu de ce niveau. Il aurait eu le choix du visuel "à la Stranger of Sword City" et il aurait tout emporté sur son passage, au lieu d'être noyé au milieu des autres avec son style graphique commun pour les persos.

http://paderetro.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum