Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Soon on P&R : Le jeu du mois

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» [TOPIC] Le Crypte du retro PC
par brawac Aujourd'hui à 23:39

» Comment ça je suis trop vieux??
par Warhol Aujourd'hui à 22:43

» Le topic de la Nintendo Switch
par fafy Aujourd'hui à 22:19

» [ Les spécialistes du ballon rond]
par mickmack Aujourd'hui à 22:04

» Axiom Verge (2015 - 2017 en physique)
par defskerus Aujourd'hui à 20:33

» Vos jeux finis en 2018
par defskerus Aujourd'hui à 20:31

» Vos derniers arrivages !
par fafnir Aujourd'hui à 19:15

» Super Metroid (Snes)
par Emeldiz Aujourd'hui à 18:33

» Le topic officiel de la PS4
par Junkers Aujourd'hui à 17:26

» Final Fight 2 (SNES)
par wiiwii007 Aujourd'hui à 17:05

» Conception II : Children of the Seven Stars (PSVita / 3DS US)
par dandyboh Aujourd'hui à 15:56

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » Les damnés » Débats » Jeux vidéo rétros : un moyen pour juger de la persévérance des jeunes enfants ?

Jeux vidéo rétros : un moyen pour juger de la persévérance des jeunes enfants ?

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Emeldiz


Cerbère de la Manette

[quote="JiPé"]
@dandyboh a écrit:Le fait qu'il n'y a plus de salles avec des "high scores" aux initiales mystérieuses doit jouer aussi. Ce truc tout bête donnait de la motivation pour poncer un jeu.
Maintenant ce sont des youtubers qui scorent les abonnements de leur chaînes (où ça parle plus que ça ne joue parfois) et je ne vois pas en quoi ça motive à jouer comme eux puisqu'ils fournissent le spectacle qu'on vivrait si on se donnait la peine de jouer...
Ce système de "high score" c'est à présent le classement sur les jeux online.

Mine de rien ya pas mal de monde sur des jeux compétitifs qui jouent réguliérement dans des modes avec classement. Cela ne réprésente evidemment pas la majorité des joueurs d'un jeu donné (même sur des jeux exclusivement PvP), mais leur nombre n'est pas à négliger. Je pense que ça se démocratise petit à petit d'ailleurs, car ce genre de jeux a de plus en plus de visibilité, les gros jeux du genre cherchent à proposer de l'équilibrage permanent gratuitement et le ticket d'entrée est souvent peu onéreux voir même gratuit.

Bien sûr on voit aussi fleurir des modes online classé sans intérêt sur tout un tas de jeux qui utilisent ça pour vendre des power-up aux joueurs les plus cons.


Pour ce qui est de ta remarque concernant Youtube. A mon avis il ne faut surtout pas confondre le contenu proposé avec la façon dont le viewer va l'exploiter.

J'irai même dire que les youtubeurs/streamers c'est l'un, si ce n'est le, meilleur moyen de progresser pour quelqu'un qui cherche à s'améliorer dans un jeu. Bien sûr, cela sous entend que la vidéo n'a pas un contenu de divertissement pure et que le viewer cherche à comprendre les actions qui ont lieu dans le jeu qu'il regarde.

Bien sûr on voit aussi fleurir des modes online classé sans intérêt sur tout un tas de jeux qui utilisent ça pour vendre des power-up aux joueurs les plus cons.

Warhol

avatar
Démon Gamer

@MacGregou a écrit:Pour ma part, en ne considérant pas seulement cet épisode sur les jeux vidéo avec mon neveu, j'ai eu le net sentiment d'avoir en face de moi un gamin couvé par son père, un enfant qu'il ne faut surtout pas brusquer ni sortir de sa zone de confort. Un enfant qui ne risque pas d'apprendre grand chose, car on ne le pousse jamais à se surpasser

Je découvre et lis ton topic, et je crois bien qu'avec cette phrase t'as répondu tout seul à ton débat.  
Ainsi je pense que la majorité des gosses d'aujourd'hui ne sont plus habitués à faire face à une difficulté et à la frustration de "ne pas avoir quelque chose tout de suite".
Nous, rien que la télévision nous apprenait à attendre un programme, et si nous le rations ... tant pis ! Il fallait faire sans et passer à autre chose.
C'est tout con, mais en 2018 les gosses ont tout et tout de suite, et presque tout le temps.
À titre personnel, jamais je n'aurais osé demander un truc dans un magasin plus d'une fois, car le "non !" en réponse voulait dire en réalité "non, et si t'insistes ça va barder !"; et je crois sincèrement que c'est grâce ce genre de chose que j'ai appris inconsciemment, et dès tout petit, à gérer les échecs.

Lorsque je regarde dans mon entourage, heureusement, je ne vois pas que des "enfants rois" et très peu de parents crétinisés par leurs enfants (qui se ressemblent s'assemblent, donc c'est normal); et ainsi je constate que les enfants les plus épanouis, les plus équilibrés, ceux qui "réussissent", sont ceux qui ont eu le plus de cadres - on est d'accord que ça veut dire des limites au sens large, et pas forcément des punitions ou des châtiments - dans leur éducation.
Au contraire, les autres (qui malheureusement semblent être devenus la norme dans notre société) me font bien souvent l'effet de "débiles instables" dont seuls les parents pensent le plus grand bien.

marmotplay

avatar
Cerbère de la Manette

@Warhol a écrit:et ainsi je constate que les enfants les plus épanouis, les plus équilibrés, ceux qui "réussissent", sont ceux qui ont eu le plus de cadres
c'est un fait observé et établi depuis un long moment en psy et en thérapie. C'est d'ailleurs souvent couplé à une absence de père qui joue ce rôle de cadre (absence réelle ou "symbolique"). En pratique, ma femme (qui est instit) constate que ce sont les enfants avec lesquels elle est la plus "dure" qui lui sont le plus "reconnaissants" (bien tout ceci ne tiens que si les "sanctions" sont justes et équilibrées)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum