Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Château Aventure sur le Chat - Jeudi 23 août à 21h

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles rétros 2D » Nintendo SNES » Demon's Crest (Test SNES)

Demon's Crest (Test SNES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Demon's Crest (Test SNES) le Mar 30 Jan - 17:22

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Encore un test oublié sur le site d'@elodiebo (patapé)



Que se passe-t-il lorsque Capcom décide de prendre une vieille licence, d’y ajouter de nouveaux ingrédients et de secouer tout ça ? On obtient soit Megaman X, soit Demon’s Crest, c’est à dire des chefs d’œuvres !

Demon’s Crest n’est pas issu de nulle part… Non, il est le troisième et dernier volet d’une excellente série de Capcom axée sur les péripéties de Firebrand, la gargouille qui a fait criser de nombreux joueurs dans Ghosts’n Goblins. Pourtant, même s’il se base sur de nombreux éléments des Gargoyle’s Quest, on peut dire que Demon’s Crest se veut unique en son genre.

Le scénario est plutôt développé et nous met tout de suite dans l’ambiance avec une succession de screens bien sombres nous détaillant l’histoire. Le monde des démons, parallèle au monde des humains, possède six pierres (les « crests ») aux pouvoirs immenses, permettant de contrôler les éléments sur les deux royaumes. Seul un démon en récupéra cinq suite à de nombreuses années de guerre civile : Firebrand, le démon rouge. Il ne lui restait plus qu’à combattre un démon-dragon, pour obtenir la dernière. Mais Firebrand fut gravement blessé et Phalanx, un autre adversaire attendant son heure, réussit à le déposséder de ses pierres, et emprisonna notre héros. Sauf qu’il n’a pas dit son dernier mot et va tout faire pour récupérer les crests… Quoi de plus jouissif que d’incarner les forces du mal prêts à régner en maitres sur nous, pauvres humains ?

1

Dès l’intro, on perçoit très bien que Capcom a soigné l’ambiance de Demon’s Crest, tant par les graphismes que par les musiques. Le jeu commence par un écran start mémorable, où le titre apparaît entre les flammes sur une musique gothique à souhait. J’en ai des frissons rien que d’y penser ! Et la scène d’intro, absolument mythique voit Firebrand s’enfuir de sa prison (et oui, assoiffé de pouvoir, il n’a qu’une envie, se barrer et manger du démon tout cru), poursuivi par un dragon zombie plutôt impressionnant ! Tous les joueurs ayant fait ce jeu ne peuvent oublier ce début !!!

2

Firebrand part donc plutôt handicapé puisqu’il ne possède alors que ses pouvoirs de base : tirer des boules de feu, grimper aux murs et planer un peu. Au fur et à mesure de la récupération des Crest, Firebrand va pouvoir se transformer en gargouille élémentaire avec des pouvoirs spéciaux comme briser de gros blocs de pierre, voler, se déplacer dans l’eau…

3

L’ensemble des mondes est accessible dès le début du jeu, ou presque, et laisse ainsi une grande liberté au joueur dans le déroulement du jeu. On peut même combattre Phalanx dès le début, et déclencher ainsi l’une des mauvaises fins (où ironie de l’histoire, le royaume des démons tombe dans l’anarchie, aboutissant à une situation encore pire que sous les ordres de Phalanx). Le level design se rapproche des Castlevania 2D seconde génération, en rendant certaines parties des niveaux accessibles qu’avec certaines crests, donc qu’à certains moments du jeu. Le nombre de niveaux en soit est assez faiblard, mais ils se divisent en réalité en plusieurs sous-niveaux vu ce système…

L’un des atouts de Demon’s Crest est le nombre de boss à combattre ! Chaque niveau et sous-niveau en comporte bien évidemment un, sans compter les mi-boss… Et je dois dire que c’est plutôt appréciable, surtout qu’ils sont plutôt impressionnants et assez coriaces !

4

La difficulté notamment du dernier boss et du boss caché est justement démoniaque, c’est le cas de le dire… On ne se retrouve pas du tout face à un boss à la Gradius, et ce challenge est assez motivant ! Ils participent intégralement à l’ambiance extraordinaire de Demon’s Crest… Son atmosphère est l’une des plus lugubres de la Super Nes, voire même au delà, dépassant allègrement celle des Castlevania (série dont je suis pourtant fan) ! Demon’s Crest présente un souci du détail tant au niveau du character design, que des décors avec des arrières plans absolument superbes, remplis de gargouilles, de ruines...

5

Capcom a su utiliser l’ensemble des possibilités techniques de la Super Nes avec l’utlisation du mode 7 pour les déplacements sur la carte, des effets visuels de distorsion et de transparence pour nous rendre une copie sur le plan graphique parfaite, car il n’y a pas d’autre mot !
Coté animation, là aussi, rien à redire : notre héros saute, s’agrippe et combat à merveille ! Même sa mort où il se décharne complètement bénéficie de tous les talents de Capcom !
Musicalement, là également c’est une note parfaite ! Elles sont suffisamment lugubres et mélancoliques pour nous plonger en immersion totale dans ce royaume des démons, si ce n’était déjà fait avec les graphismes…

Mais, car il y a un mais, Capcom s’est manqué complètement sur la durée de vie du soft… 8 heures suffiront pour l’explorer de fond en comble, car le jeu est relativement abordable sur le plan de la difficulté, même si certains passages où boss vous agaceront (dont le niveau entièrement dans la pénombre où les lampes doivent être maintenues allumées grâce au tir de Firebrand).

Alors, oui, il y a les différents chemins dans les niveaux ; oui, cet épisode est beaucoup plus abordable du point de vue de la difficulté que les épisodes précédents (eux étaient absolument atroces !) ; oui on a droit à un nombre incalculable de fins différentes ; mais cela ne suffit pas à remplir sa durée de vie. Et pour un jeu d’une telle qualité où l’on a qu’une envie, continuer, cette faiblesse devient une faute majeure, limite un carton rouge ! Et rajoutez à cela un système de mot de passe qui peut vous faire perdre vos nerfs si vous ne l’avez pas noté juste avant de déclencher l’une des fins…

Demon’s Crest aurait pu être LE jeu parfait, mais il reste bien trop court à mon goût pour prétendre à ce titre. Cependant, son ambiance absolument géniale et unique, son gameplay, et ses musiques inoubliables méritent le détour ! Et nous ne pouvons que regretter que cette série s’arrête sur ce chef d’œuvre…

http://paderetro.com/

2 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 7 Mai - 10:08

Fellock

avatar
Maudit du Forum

C'est vrai que la durée de vie est le seul point faible de ce titre. J'aurais aimé plus de niveaux d'autant plus que la carte du monde s'y prêtait.

3 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Dim 10 Juin - 23:21

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

Alors j'ai fait une partie ce soir, et j'ai du rater un truc ... j'ai fait les 5 niveaux proposés et hop, écran de fin ! C'est normal ? Au vu de ce que je vois dans le test, je suis censé ramasser 6 pierres (je joue en jap donc rien pigé au scénario), mais là j'en ai eu que 2 il me semble (une au tout début et une à la fin en battant une gargouille qui a servi de boss de fin).

C'est vraiment jouable en japonais en fait ? J'ai souvent entendu que ça posait aucun soucis mais là j'ai un gros doute ...

4 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 11 Juin - 9:27

Fellock

avatar
Maudit du Forum

Il faut revisiter les mondes avec tes nouvelles transformations. Par exemple, le boss du monde 4 te donne une pierre magique et la transformation en gargouille aérienne. Ca te permet d'accéder à un boss dans le monde 5 qui va te lâcher une autre pierre et la transformation de la gargouille aquatique avec laquelle tu vas pouvoir trouver de nouveaux passages dans les niveaux précédents.

5 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 11 Juin - 9:29

wiiwii007

avatar
Cerbère de la Manette

Ah ben tu fais bien de soulever ce problème vu que je compte me le faire très bientôt. T'as trouvé ta réponse ou pas ? De ce que je comprends, il faut revenir dans les stages pour choper toutes les pierres. Si tu ne chopes que la pierre de la terre tu as la mauvaise fin, si tu termines tous les stages et que tu tues le général Arma tu as la fin normal, et si tu trouves les 5 pierres, tous les équipements et améliorations tu vois la bonne fin. Et en plus de ça, si tu fais la bonne fin, tu auras un dernier boss à faire en guise de récompense ^^

Merci wiki !

Je ne connais pas bien le jeu, juste des souvenirs, mais là du coup il me botte encore plus, si il y a de la recherche c'est cool.

Edit : Grillé par Fellock

6 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 11 Juin - 9:47

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

Hum ok, bon ba je dois tout refaire de 0 par contre, pas cool ça ... merci pour les infos.

7 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 11 Juin - 20:27

wiiwii007

avatar
Cerbère de la Manette

Je m'y suis mis aujourd'hui et je me suis fait niquer aussi...  Boulet

J'avais quasi tout (toutes les pierres, tous les parchemins, toutes les fioles, il me manquait juste deux talismans et deux cœurs) je me suis dit que ça devait être bon pour le dernier niveau... Ben non  

Qu'est ce que c'est débile cette façon de faire... Du coup j'ai pas du tout envie de le refaire maintenant, ça m'a gavé. C'est con parce que j'étais à fond dans le jeu, sur la fin c'est vraiment très bon. Ce titre faut presque le prendre comme un jeu d'action/aventure car tu dois te retaper les niveaux un bon paquet de fois. Je regrette que les développeurs n'aient pas suivi la voie tracée par les premiers opus GB. Là on a un jeu qui fait un peu pareil sans la praticité de ses derniers... j'ai trouvé ça con.

Puisqu'on est dans les défauts, il y en a un qui m'a pété les noix. Déjà dans Zelda GB j'avais pété un plomb à cause de ça, là c'est pas mal non plus... tu passes ta vie à appuyer sur Start ! Y a pas assez de bouton sur la manette pour faire des raccourcis ? Au pif, L et R enculé ! Thumdown

Bon ça reste un très bon jeu malgré tout et la DA envoie sévère, le son faut aimer (perso j'aime cette immersion), le gameplay sur la fin est excellent, l'histoire se suit tranquilou etc.

Un très bon jeu qui m'a pété les couilles à cause d'un concept à la noix

Désolé pour ceux qui adorent, c'est personnel, c'est entre lui et moi  

8 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 18 Juin - 10:24

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

Bon ba pareil que toi, j'ai refait le jeu en obtenant donc les 5 cinq pierre avant le boss de fin mais ça suffisait pas ^^

Alors le combat était plus complet que la première fois, mais je vois que je n'ai pas eu le true last boss !
Bon fort heureusement cette fois j'ai noté le mdp pour reprendre et donc compléter à 100%, je ferai donc ça rapidement mais ça ne changera rien à ce que j'en pense.

---

Alors franchement, j'en attendais un peu plus. Pour le coup moi ce n'est pas la durée de vie qui me dérange (même pour ce que j'ai fait je trouve ça tout à fait correct) mais le level design.

Le jeu est trés trés beau, a une super ambiance que ce soit de part la DA, les graphismes ou l'OST à laquelle j'accroche beaucoup pour la majeur partie des niveaux (les bruitages que je trouve pas fou par contre, notamment le battement des ailes ...), mais le level design est franchement pas trés inspiré.

Alors certes ya une volonté d'étoffer le gameplay grâce aux différents pouvoirs/transformations, mais ça n'empêche que le level design reste globalement trés classiques, avec des niveaux courts et simples (voir même simplistes) mais surtout, une capacité de voler qui tue littéralement l'intérêt de pas mal de passages un peu comme pour Kirby mais en moins abusif tout de même.

Aussi les boss sont pas dingues. Mise en scène sympa, globalement assez gros et tout, mais en terme de gameplay c'est pas la folie globalement avec en plus du repompage à plusieurs reprise. Déçu d'ailleurs de l'environnement graphique du dernier boss qui fait vraiment tâche comparé à tout le reste du jeu. Un bête fond noir, c'est vraiment regrettable.

Globalement agréable à parcourir, des idées intéressantes, mais des problèmes de fond qui viennent entacher ce si bel enrobage. Pour moi on est pas sur le must have décris par certains, mais ça reste une bonne expérience malgré tout.

NB : Par contre je conseillerai une version US et non Jap, pour les marchands et le scénario (pas essentiel mais ça aide à l'immersion) ainsi que pour comprendre les pouvoirs qu'on obtient, ça me semble préférable. Perso je sais pas du tout ce que fond les parchemins, potions et tout car je comprends et rien, et j'ai rien fait chez les PNJ car idem je pige rien. Je suis donc p-e passé à côté d'une partie (mineure ?) du soft.

9 Re: Demon's Crest (Test SNES) le Lun 18 Juin - 12:12

wiiwii007

avatar
Cerbère de la Manette

Franchement, je sais que tu es moins GB et NES, mais les deux premiers opus sont plus aboutis à mon sens. Déjà, le fait de ne pas avoir la capacité de voler à l'infini dès le départ aide beaucoup pour le level design et donne de bonne sensation. Là, tout est simple à parcourir, c'est dommage...

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum