Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Château Aventure sur le Chat - Jeudi 23 août à 21h

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Le topic de la Nintendo Switch
par fafy Aujourd'hui à 16:24

» Les 1000 choses qui vous saoulent !
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 15:53

» Mario+Rabbids : Kingdom Battle (Switch)
par fafy Aujourd'hui à 13:52

» Le topic des Gunplas et autres maquettes à assembler
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 13:39

» North & South (NES)
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 13:32

» Shenmue 3 (PC,PS4)
par Battosai14 Aujourd'hui à 12:34

» Doom 2016 [PC, PS4, Xone, Switch]
par Battosai14 Aujourd'hui à 12:31

» Le topic officiel de la XboxOne
par defskerus Aujourd'hui à 12:08

» Topic officiel 2DS / 3DS / N3DS
par fafy Aujourd'hui à 11:04

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles rétros 2D » Nintendo SNES » Castlevania Vampire's Kiss (Test SNES)

Castlevania Vampire's Kiss (Test SNES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Castlevania Vampire's Kiss (Test SNES) le Mer 31 Jan 2018, 00:29

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Par @Elodiebo



Après la sortie en 1991 de Super Castlevania 4 sur Super Nes, Konami édita un nouvel épisode sur cette même console, Vampire's Kiss, que beaucoup espèrent comme sa digne suite.

Dracula fait encore des siennes… Ressuscité par de fous admirateurs, le célèbre comte ne pense qu'à une chose : se venger de la famille Belmont. Et quoi de mieux que de kidnapper de gentes dames, êtres chers pour Richter Belmont, afin d'attirer le descendant de la famille « Vampire Killer » dans son sombre château ?

Cours Richter, cours !
Cours Richter, cours !

Une histoire somme toute banale pour un Castlevania, avec un énième retour de notre comte adoré. Cette fois-ci, un soupçon d'héroïsme a été rajouté, puisqu'il faut sauver ces deux imprudentes qui n'ont pas su échapper à Dracula. Mais bon, on ne s'en lasse pas… Surtout quand cette histoire est magnifiquement servie avec une qualité graphique et sonore excellente.

Les ennemis se sauvent à son approche
Les ennemis se sauvent à son approche

En effet, les graphismes sont travaillés, lisses façon dessin animé, et colorés (assez rare à souligner pour un Castlevania). Beaucoup citent le premier niveau en exemple, en proie aux flammes, et donc déformé sous l'effet de la chaleur. C'est sur, ça en jette quand on commence le jeu, mais ce n'est qu'un début. Tous les niveaux classiques de cette série sont superbement représentés : le jardin, les souterrains, le hall, la tour de l'horloge.

Le salto arrière : quelle classe ce Richter !
Le salto arrière : quelle classe ce Richter !

La qualité sonore est aussi au rendez-vous, avec les musiques récurrentes de Castlevania. Même le mélange orgue-techno, assez déroutant, se montre au final plutôt agréable.

Un jeu sans défaut me direz-vous ? Raté. Très lent par nature (50 Hz oblige), notre pauvre Richter saute mal et il n'est pas très doué pour utiliser son fouet, puisqu'il ne peut le lancer qu'à l'horizontale, et il ne sait même pas jouer avec pour éviter les tirs des ennemis. En revanche, les acrobaties, il connait, puisqu'il est le premier Belmont à user du salto arrière, et à savoir sauter des escaliers sans se faire mal voire mourir !

Oulala Richter s'énerve…
Oulala Richter s'énerve…

Nous sommes donc ici en terrain connu, avec l'inaltérable fouet (non évolutif comme dans les épisodes précédents) et les armes spéciales. Mais plus question de se retrouver devant un boss en se disant « Zut, je me retrouve encore avec cette eau bénite de … ». Et oui, Vampire's Kiss offre désormais le choix des armes face aux forces du mal en laissant quelques secondes l'arme perdue lors d'un échange… Et elles portent bien leur nom puisqu'une sorte de furie peut être déclenchée avec un certain nombre de cœurs en appuyant sur X.

Osez affronter Dracula avec l'eau bénite !
Osez affronter Dracula avec l'eau bénite !

Cette idée diminue relativement la difficulté du jeu, qui, il faut bien l'avouer, est un peu corsée… A force de refaire les niveaux parce qu'on est nul(le), on connait donc les emplacements des ennemis et des objets par cœur. Et pas question de sauvegarder, c'est un bon vieux système de password qui permet de continuer l'aventure.

Sauf que difficulté ne rime pas avec longévité… Cet épisode assez court (seulement 7 niveaux), a été rallongé par les éditeurs en faisant de Richter un sauveur de ces dames. Il suffit de se louper et de tomber d'une série de colonnes dans le niveau 3 pour oublier sa dulcinée et combattre Dracula en ayant des regrets, et donc refaire le jeu pour accomplir son destin correctement.

Le niveau fatidique où se décide le destin de Richter
Le niveau fatidique où se décide le destin de Richter

En somme, un jeu court et difficile mais vraiment superbe graphiquement. Très souvent comparé à Castlevania IV et à Dracula X sur PC Engine, il faut jouer à cet épisode en les oubliant pour le savourer pleinement.

http://paderetro.com/

2 Re: Castlevania Vampire's Kiss (Test SNES) le Mer 14 Fév 2018, 16:52

Emeldiz

avatar
Cerbère de la Manette

Un de mes jeux d'action/plateforme 2D favoris (et mon Castlevania classique préféré mais je n'ai pas encore fait Dracula X), pourtant mon premier contact avec ce titre en émulation durant 2016 fut .. un désastre. Je n'avais pas du tout accroché aprés quelques minutes de jeu notamment à cause de la rigidité du gameplay. Puis 2017 vient une vidéo d'At0mium qui a su me donner envie de lui redonner une chance en me plongeant cette-fois ci sérieusement dedans.

De nouveau du mal sur le premier contact mais aprés avoir insisté un peu et mieux compris comment le jeu est pensé et donc la manière dont il faut l'aborder, se fut tout simplement la révélation.

J'aime à peu prés tout dedans, que ce soit la réalisation qui envoie du lourd, l'association reussi du gameplay et du level design permettant de rendre cette rigidité dans le gameplay interessante et amusante, la bande son ou encore la direction artistique. La mise en scène reste cependant en retrait par rapport au IV et on pourra se plaindre de l'intérêt de l'affrontement contre la phase 1 de Dracula.

Je ne peux que recommander chaudement mais attention à cette rigidité qui, surtout aprés avoir fait le 4, pourra en dérouter plus d'un au premier contact. Le fun est moins immédiat et demande un temps d'adaptation.

3 Re: Castlevania Vampire's Kiss (Test SNES) le Mer 14 Fév 2018, 19:18

marmotplay

avatar
Cerbère de la Manette

Le problème de ce jeu c'est que c'est dur de passer après le 4 et ses avancées appréciables dans le maniement du fouet. Sinon, la réalisation est somptueuse.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum