Discussions endiablées autour du retrogaming et des consoles de jeux vidéo, micro-ordinateurs et Arcade. Amstrad / Atari / Bandai / Commodore / Nec / Nintendo / Sega / SNK / Sony / Microsoft


Le Pad&Retrogame de juillet : Du bon X comme on l'aime

Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» Le topic de la Nintendo Switch
par YoakeNoOctave Aujourd'hui à 11:00

» Shatterhand (NES)
par MoLoKo Aujourd'hui à 10:34

» Bucky O'Hare (Test NES)
par MacGregou Aujourd'hui à 3:39

» Resident Evil 2, le remake
par Junkers Hier à 23:25

» Retour de concert...
par Musashi Oboro Hier à 22:10

» Liste des jeux NES- 3 jeux par membre
par Warhol Hier à 21:52

» Vos jeux finis en 2018
par maskass Hier à 19:07

» Top 10 des jeux NES à faire en 2018
par marmotplay Hier à 17:14

» Limited Run Games et autres éditeurs d'indies
par dandyboh Hier à 16:07

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Consoles rétros 2D » Sega Megadrive » Ecco the Dolphin (Test Megadrive)

Ecco the Dolphin (Test Megadrive)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Jeu 8 Fév 2018 - 17:30

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Par @Elodiebo



Développeur : SEGA - Novotrade - Apaloosa
Editeur : SEGA
Année : 1993
Support : Master System, Megadrive, Megadrive 32X
Ecco… Une des mascottes qui ont marqué l'aventure Sega. Ce jeu superbe et atypique sort sur la Megadrive en 1993, et représente une véritable révolution à l'époque.

Dans ce jeu d'aventure, développé par Novotrade, vous incarnez Ecco, un dauphin (non, sans blague) qui doit retrouver sa famille, suite à une catastrophe dont il doit découvrir l'origine. Il doit pour cela se renseigner auprès des autres mammifères amis, et même traverser le temps pour retrouver ses proches. La tache n'est évidemment pas facile puisque de nombreux ennemis vont lui barrer la route. Mais Ecco est loin (très loin même) de se douter que ceci est simplement du à une invasion d'extra-terrestre à têtes d'Alien… Bref, le scénario est un peu tiré par les cheveux, mais l'histoire se laisse conter… en anglais !

Vous commencez le jeu en train de barboter avec vos amis, et vous devez faire un saut à l'air libre pour déclencher la tornade, et donc l'aventure. Tout le monde vous le dira, enchainer les acrobaties hors de l'eau est un véritable plaisir. Outre ces sauts de fou, notre dauphin sait charger les ennemis pour les éliminer, adopter un rythme de croisière en pleine vitesse, mais aussi se repérer grâce à son echosonar dans les niveaux plutôt labyrinthiques. En résumé, un gameplay plutôt complet et une animation sans défaut.



Oh, un dauphin volant


Un petit coup de sonar !


Ce qu'on remarque de suite, c'est la beauté du soft. Ses graphismes magnifiques exploitent  parfaitement les capacités de la 16-bit de Sega. Les décors se montrent réalistes et participent pleinement à l'ambiance calme et reposante d'Ecco. Le bleu profond des premiers niveaux fait place à la beauté glacée des mers polaires, aux couleurs chatoyantes de la Préhistoire, puis à l'atmosphère extra-terrestre pesante et stressante.


 
Il fait un peu froid ici...


Les dauphins existaient à la préhistoire ???

Les animaux marins rencontrés au cours du jeu, requins, baleines et orques, sont superbement représentés ainsi que les créatures préhistoriques comme les trilobites et le ptéranodon. Cette palette graphique bien utilisée est renforcée par une musique des plus douces et mélancoliques qu'il soit.


 
Réponse du Pténarodon : non !


Attention aux requins


Mais être un beau jeu ne rime pas toujours avec bon jeu. La difficulté d'Ecco se concentre sur l'étendue des niveaux. Ceux-ci sont un mélange d'exploration et de shoot them'up, en scrolling multi-directionnel s'il vous plait !

 
Encore un satané glyphe !


C'est l'heure de manger !


La plupart des énigmes se résument à trouver le cristal glyphe adéquat pour se doter d'un super pouvoir et libérer ainsi le passage. Ces cristaux sont évidemment bien dissimulés dans des labyrinthes sophistiqués, gardés par une horde d'ennemis, et loin de toute poche d'air. Et oui, Ecco reste un mammifère qui a besoin de respirer à la surface ou dans des grottes. En effet en plus de la jauge de vie de cinq unités que vous pouvez recharger en mangeant des poissons, vous avez une jauge de respiration à surveiller régulièrement, ce qui augmente fortement le challenge ! Heureusement, pour sauvegarder, chacun des 25 niveaux dispose d'un mot de passe.

Ecco est un jeu innovant, envoutant, fascinant avec une durée de vie longue pour l'époque mais vraiment très dur.

http://paderetro.com/

2 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Jeu 8 Fév 2018 - 21:01

marmotplay

avatar
Cerbère de la Manette

à part la musique, je me fais chier sur celui-là, j'ai jamais réussi à me motiver à aller bien loin.

3 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Jeu 8 Fév 2018 - 21:18

fafy

avatar
Témoin de Nintendovah
Faudrait que j’essai un jour les Ecco ! J’en ai un sur SMS mais pas encore lancé ! Ca m’intrigue...

http://www.aros-tech.fr/

4 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Jeu 8 Fév 2018 - 21:20

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
@marmotplay a écrit:à part la musique, je me fais chier sur celui-là, j'ai jamais réussi à me motiver à aller bien loin.
+1 c'est pas faute d'avoir essayé.

Pourtant j'aime bien l'ambiance, c'est original et apaisant mais au bout de 5 à 10 minutes, je lâche. J'ai découvert la série avec le second. J'sais pas s'il est mieux ou pas Neutral

5 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Jeu 8 Fév 2018 - 21:30

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Et mes couilles sur vos fronts, vous vous feriez moins chier ?

http://paderetro.com/

6 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 8:37

wiiwii007

avatar
Cerbère de la Manette

Ahhh lala Ecco

Moi j'ai bien aimé, je vais mettre mon épopée pour la peine :

Après avoir râlé une bonne demi-heure contre la maniabilité (spéciale au départ mais pas mauvaise par la suite), j'ai réussi à dompter la bête. J'ai lu la notice sur le net car je ne captais pas si sauver les dauphins était obligatoire ou pas. Du coup j'ai découvert que l'on peut avoir d'autres capacités grâce à deux mini quêtes. Ainsi, dans les niveaux 4 et 5, le joueur doit récupérer 6 dauphins en tout pour obtenir des possibilités supplémentaires. C'est au choix. Perso j'ai recommencé ma partie car j'avais terminé un stage sans faire exprès (on ne voit pas les sorties, elles " t'aspirent "), et donc sans récupérer tous mes potes. Je viens également de capter les détails du gameplay : remonter sa vie, son oxygène... Du coup le jeu devient beaucoup moins frustrant ^^ On verra par la suite mais je le sens bien. J'espère juste qu'il arrivera à se renouveler via de nouveaux mécanismes de gameplay. Je ne savais pas qu'Ecco était aussi délirant dans son scénario ^^

Deux jours plus tard :
Sinon je n'ai toujours pas réussi à le terminer le bougre... Pourtant j'ai passé pas mal de temps aujourd'hui, mais quel dernier niveau de merde !! Sans déconner, ça c'est un exemple typique d'une fausse bonne idée : un scrolling forcé en mode shoot dans un labyrinthe -> au moindre blocage contre un mur et le scroll, tu crèves, et si les ennemis restent une seconde sur toi, tu crèves. Il faut apprendre par cœur le chemin pour arriver au bout, ben ouai, tu ne le connais pas à l'avance donc quand tu as genre 2 ou 3 directions devant toi ben tu pries pour aller dans la bonne sinon... ben tu crèves... Et la fève dans la choucroute : le stage est long et il enchaîne avec le dernier boss !! Si tu perds contre le boss ? Ben tu te retapes tout !!!!!!!! Je ne comprends pas comment les développeurs font pour pondre des trucs pareil, ils l'ont testé leur jeu ? Ils ont trouvé ça cool ?

Le lendemain : je viens enfin d'éclater Ecco !  

Ben j'ai passé ma matinée à ça... refaire, apprendre, refaire, apprendre, perdre contre le boss, recommencer, perdre contre le boss, recommencer... J'ai trouvé ça horrible, pas fun, casse couille, mal foutu, long... bref : comme tu dis MacGregou, la fin se mérite, mais pas de la bonne manière selon moi. Je pense que tu n'as pas dû y jouer depuis un moment pour dire ça. @Emeldiz l'aurait traité de bouse juste pour ce passage. Je ne vais pas lui en vouloir car le jeu m'a quand même fait passer un très bon moment... Saleté de jeu  
Et la cerise sur le ponpon : on te donne un code à la fin pour revenir au combat final !! Youhouuuuuu !! C'était avant qu'il fallait le donner le code  
Mais attendez c'est pas fini !! Quand tu fais le code qui te ramène devant le boss (ce qui ne sert déjà plus à rien hein), ben si tu perds, tu retournes quand même au début du stage shoot à la con        Je ne sais pas ce qu'ils ont fumé mais ça devait dépoter ! D'ailleurs j'aurais du me faire la version Jap', car si tu dis vrai Gregou, j'aurais surement apprécié le mini stage pour revenir au boss...

7 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 9:08

marmotplay

avatar
Cerbère de la Manette

@Tonka a écrit:+1 c'est pas faute d'avoir essayé.

Pourtant j'aime bien l'ambiance, c'est original et apaisant mais au bout de 5 à 10 minutes, je lâche. J'ai découvert la série avec le second. J'sais pas s'il est mieux ou pas Neutral
Pareil, du coup c'est peut-être le jeu que j'ai le plus "essayé". A chaque que je lis un avis positif, je le remet et çà me gonfle.
@ange_dechu_lucifer a écrit:Et mes couilles sur vos fronts, vous vous feriez moins chier ?
là c'est un autre type "d'évacuation" qui risque d'arriver Puker

8 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 11:13

Esperluette

avatar
Démon Gamer

J'ai essayé plusieurs fois de faire Ecco 1, je le trouve très joli et original mais je n'ai jamais réussi à accrocher... Je m'ennuie en fait. Je n'ai pas essayé le 2 mais ça a l'air d'être dans la même lignée.

9 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 11:27

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Il vous manque plus qu'à essayer Ecco Jr (sans moquerie). ^^

http://paderetro.com/

10 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 11:44

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
Quelqu'un a fait le Ecco DC/PS2 ? J'hésitais à le prendre.

Mais si c'est aussi chiant en 3D autant économiser 10 balles.

11 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 11:54

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

Il est différent, il passe mieux. Mais il est dur.

http://paderetro.com/

12 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 12:08

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
Comme j'ai les mains carrés dixit une pupute, ça ne posera aucuns problèmes sur DC

13 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 12:10

ange_dechu_lucifer

avatar
Administrateur

J'aime quand tu me donnes des p'tits noms.

http://paderetro.com/

14 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 12:15

fafnir

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 2
Il est vraiment sympa mais effectivement plutôt difficile. Si tu as le choix, la version DC est un peu plus jolie Wink

15 Re: Ecco the Dolphin (Test Megadrive) le Ven 9 Fév 2018 - 12:21

Tonka

avatar
Tueur de Grospixels
Merci

Tant mieux, flemme de devoir sortir la PS2 d'un carton

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum