Connexion

Récupérer mon mot de passe



Derniers sujets

» konichiwa
par gatsuforever Aujourd'hui à 22:26

» Les jeux de course, le topic qui décoiffe
par Lechatperché Aujourd'hui à 22:25

» Vos découvertes arcade Mame
par tetsuoshima Aujourd'hui à 21:59

» Le topic de la Nintendo Switch
par fafy Aujourd'hui à 21:55

» Le topic officiel de la PS4
par Lechatperché Aujourd'hui à 21:40

» Vos jeux finis en 2017
par wiiwii007 Aujourd'hui à 20:48

» [JEU] Faites deviner votre futur arrivage
par dandyboh Aujourd'hui à 18:44

» Topic officiel GameBoy
par gatsuforever Aujourd'hui à 16:11

» Victor Vran : Overkill Edition (PC/PS4/Xone)
par gatsuforever Aujourd'hui à 16:08

» Le topic de vos captures d'écran et vidéo
par ange_dechu_lucifer Aujourd'hui à 14:55

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

forum.paderetro.com » L'enfer » Tests & Reviews » [TEST] BANJO KAZOOIE sur NINTENDO 64

[TEST] BANJO KAZOOIE sur NINTENDO 64

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 [TEST] BANJO KAZOOIE sur NINTENDO 64 le Mer 8 Fév - 19:17

elodiebo

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 1
BANJO KAZOOIE





Après avoir fait les Donkey Kong Country sur Snes, puis Conker’s Bad Fur Day sur 64, je suis littéralement devenue fan des jeux RARE ! C’est donc avec délectation que j’ai jeté mon dévolu sur Banjo-Kazooie, sûre et certaine qu’une nouvelle fois ce studio anglais ne me décevrait pas !!!

Dès l’intro, on sait qu’on a du très très lourd devant nous…
On retrouve nos deux héros, Banjo, un ours un peu lourdaud, en train de jouer… du banjo, et un oiseau (ou une autruche plus précisément ?? Jamais su vraiment comment définir ce drôle d’oiseau…) nommé Kazooie qui joue, je vous le donne en plein dans le mille, du… kazoo !!! (en même temps, je fais ma maligne mais je ne connaissais pas le kazoo avant de jouer à ce jeu). Tout ça sur un air déjanté, déluré, qui donne bien le ton du jeu…


L’histoire commence dans l’antre de la méchante, la sorcière Gruntilda, qui se prend pour la belle-mère de Blanche-Neige, en demandant à son chaudron préféré qui est la plus belle de la contrée… Lui répondant que c’est Tooty, la sœur de Banjo (c’est bon, vous suivez ?), le sang de Gruntilda ne fait qu’un tour, et elle court kidnapper la pauvre innocente qui gambadait dans le champs, pour lui voler sa beauté. Banjo qui dormait de tout son soûl est réveillé trop tard par le vacarme, et doit donc secourir sa sœur avec l’aide de sa fidèle amie, Kazooie.


Bien évidemment, ce n’est pas le scénario le point central d’un jeu de plates-formes, mais bel et bien le gameplay. Et là, je dois avouer que Rare a réussi son pari en faisant de ce jeu un modèle du genre. Et oui, mesdames et messieurs j’ose le dire haut et fort : en plates-formes 3D, nous tenons ici le must, au-delà même du sacro-saint Super Mario 64 (aïe, ouille, arrêtez de me jeter des pierres, ça suffit…). L’association des deux personnages est un trait de génie, en nous ouvrant ainsi une palette de mouvements inimitables et jamais vus auparavant. Bon ok, je m’emballe ! C’était déjà un peu vu dans DKC avec l’utilisation de la puissance de Donkey ou de l’agilité de Diddy (et des autres pour les opus suivants), mais là, au lieu de les jouer à tour de rôle, Rare a réussi à nous donner l’impression de ne contrôler qu’un seul et même personnage qui peut voler, attaquer de plusieurs façons, balancer des œufs, marcher dans des marais ou sables mouvants, etc… Ils ont ainsi réussi à exploiter parfaitement l’ergonomie de la manette 64 (jamais je n’aurais cru pouvoir dire ça !) et rendre ces mouvements complètement intuitifs.


Ces mouvements ne s’acquièrent qu’au fil du jeu grâce à Bottles, une taupe pour le coup vraiment myope, et permettent ainsi d’atteindre des secteurs non accessibles auparavant. Car en plus du gameplay évolutif, la structure du jeu en lui-même est elle aussi évolutive.
Les 10 mondes que nos acolytes vont devoir parcourir sont accessibles à partir du repaire de Gruntilda : pour cela, il faut obtenir un certain nombre de pièces de puzzle pour reconstituer des tableaux (la plupart du temps bien cachés) et ainsi ouvrir les portes d’accès aux niveaux. Ces pièces de puzzle se récupèrent par 10 dans ceux-ci ou dans le repaire de la sorcière.


Ces fameux tableaux, indispensables pour avancer dans le jeu, ne sont souvent accessibles qu’en déverrouillant des portes avec des notes de musique dessus, allant de 50 à 882. Ces notes sont réparties également dans chaque niveau au nombre de 100 et elles représentent l’un des challenges les plus corsés de Banjo&Kazooie, puisque chaque vie perdue remet à zéro le nombre de notes collectées dans le niveau. Arghhhhhhhhhhhhhh, vous allez y laisser des plumes !
D’autres objets sont également à récolter, notamment des crânes argentés que l’on peut troquer à un chaman, Mumbo-Jumbo, qui nous transforme selon les mondes en fourmi, en crocodile, en morse, en citrouille ou en abeille pour atteindre certaines zones inaccessibles en ours ou en oiseau.


Présenté ainsi, Banjo&Kazooie ne parait pas si original puisque sa structure est somme toute assez classique (oui, pas la peine de me voler dans les plumes hein !). Mais tout son charme réside dans les petites énigmes, bien variées, parfois cachées de manière bien pensée dans les niveaux, souvent proposées par des personnages charismatiques, et servies par un humour omniprésent.


Côté graphismes, Rare a fait très fort en rendant une copie parfaite. Même si parfois certains personnages sont un peu cubiques, le jeu reste magnifique avec des couleurs resplendissantes, une animation fluide et un charme inimitable…
Chaque niveau possède une âme à part avec un level-design très réussi, même si les meilleurs mondes sont clairement ceux de la fin : mes préférés étant le "Manoir du monstre malsain", où toute l’action se passe dans un manoir hanté aux multiples secrets avec une ambiance indescriptible, et le dernier monde, "le Bois Clic-Clac". Celui-ci se divise en quatre saisons, où chaque action réalisée en printemps a une répercussion en été ou en automne, un niveau absolument énormissime à vivre au moins une fois dans sa vie de gamer !


Pour la bande-son, nous avons un travail réussi avec des musiques entraînantes, parfaitement en accord avec les thèmes des mondes, une vraie réussite de ce coté là aussi. Avec une mention spéciale pour les variations musicales dans le repaire de Gruntilda (ou dans l’eau également) : nous avons la même musique mais avec des tonalités différentes suivant quel tableau on observe ou suivant dans quel niveau on est prêt à entrer, et cela sans arrêt ou redémarrage de la musique, tout est dans la continuité… Bluffant !
L’autre originalité de ce soft est que les personnages ne parlent pas mais… font du bruit, tout fonctionne par des onomatopées. Surprenant au début, mais on s’y fait. En revanche, les textes sont du coup remplis d’humour et bien pensés, permettant de bien discerner les personnalités de chacun : un Banjo plutôt plan-plan, une Kazooie qui aime traiter tous les autres de noms d’oiseaux avec un humour décapant, une Gruntilda qui s’exprime par rimes vulgaires,…


Pour la jouabilité, les deux personnages répondent vraiment très précisément pour chaque mouvement, c’est un pur bonheur ! Sauf, car il y a bien un mais, sous l’eau, où là, c’est un carnage et on réalise qu’on était effectivement aux débuts de la 3D… Pour la difficulté, les challenges sont suffisamment nombreux pour cacher la relative facilité du soft, même si certains passages à la fin sont un peu plus corsés (si bien évidemment vous souhaitez obtenir toutes les pièces et toutes les notes).
Sur la fin, encore une fois Rare a voulu se démarquer avec le Bois Clic-Clac et son changement de saisons, mais également un quizz pour vérifier si vous avez été bien attentif tout au long du jeu aux personnages, et une fin différente suivant les objets amassés.

Au final Rare a réussi à nous pondre un chef d’œuvre, avec un gameplay efficace, intuitif, un univers inimitable rempli d’humour, que l’on prend plaisir à traverser. Ce studio a réussi à dépasser le maitre Nintendo pour voler de ses propres ailes et faire de ce jeu un « oiseau rare ».

Graphismes 9
Une patte graphique très marquée, un peu grossière mais assumée et réussie
Gameplay 10
Un jeu d’une jouabilité exemplaire avec une palette de mouvements variés et intuitifs
Bande-son 9
Des thèmes musicaux bien réalisés, correspondants bien à l’univers de ce jeu
Originalité 10
Un humour omniprésent, un duo de choc, des niveaux originaux, résultat : un cocktail détonnant


A venir, un dossier « soluce » pour avoir tous les Mumbo Jumbo Tokens



Dernière édition par elodiebo le Jeu 9 Fév - 17:55, édité 5 fois

dashue


Diable Geek

Très bon test et belle plume ! C'est dommage, je n'ai pas de N64 ... xD

Giovanni

avatar
Administrateur

"Non mais la fille qui test pffffffff j'ai pas de mots quoi"


Bon test, pour un jeu génial! Meme si selon moi ca a un peu mal vieilli la 64 Sad

Earthworm joe

avatar
Démon Gamer

Super test, pour un titre exceptionnel.

J'ai passé parmis mes plus longues heures de jeu dessus, j'ai moins apprécié l'opus suivant, tant celui ci est charismatique !

Du pur bonheur démoniaque ! Very Happy

Admin


Infected
Excellent test, vraiment. J'espère que d'autres suivront !


C'est dingue mais ça me donne envie d'y rejouer de revoir tout ça en image. Boaf gio, je le trouve très joli Banjo. Comment ça je suis un fanboy 64 ?

mickmack

avatar
Bikini Games Master
banjo Kazooie Smile un jeu magnifique, très loin devant Mario64 à mon avis.

CTJ

avatar
Limbo Hater
Un test d'Elodie sur un jeu mythique ! Je me le garde dans un coin pour le lire à tête reposée ! Very Happy

Earthworm joe

avatar
Démon Gamer

Puis ce monde avec le bonhomme de neige...Et la luge, et et...et je me tais

Sake C. Buenos

avatar
Maudit du Forum

@CTJ a écrit:Un test d'Elodie sur un jeu mythique ! Je me le garde dans un coin pour le lire à tête reposée ! Very Happy

pareil pour moi, merci Elo Thumleft

MacGregou

avatar
Maudit du Forum

Un jeu que je ne connaissais pas et que j'ai découvert il y a à peine 2 ans, lorsque je me suis mis à la N64.
Hé bien autant la 3D a pris un léger coup de vieux (normal), autant le jeu reste une monumentale tuerie. Tout est parfait ! Le design, le gameplay, les musiques, les secrets... Rah là là, si seulement on nous faisait encore de sjeux comme ça.
J'ai également essayé sa suite mais l'ai trouvée moins bonne : trop vaste, trop d'aller-retours, des mondes moins marquants, des musiques un peu moins entrainantes, et l'HORRIBLE niveau "Grunty Industries" qui a dû faire s'arracher des cheveux à toute une génération de joueurs ! Cela dit, une valeur sûre quand même.

elodiebo

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 1
Je suis contente que ce test vous plaise...
Prim, oui, je vais en publier d'autres, mes anciens tests remaniés car je veux les étoffer, au fur et à mesure, et quelques inédits, car ce nouveau forum m'a redonné l'envie d'écrire

Pour moi, Banjo-Kazooie dépasse allègrement Mario 64. Beaucoup sur le net les comparent mais n'osent pas forcément détrôner Mario, mais il est clairement bien meilleur !
Par contre, je m'impatientais de faire sa suite, mais vos remarques sur Banjo-Tooie me refroidissent un peu !

MacGregou

avatar
Maudit du Forum

Ce n'est pas que Banjo Tooie soit mauvais. Certains le préfèrent d'ailleurs. Mais pour moi, il ont cherché à en faire beaucoup, beaucoup trop. Alors que le premier épisode était de la plate-formes mâtinée d'exploration, là ça serait plutôt de l'exploration mâtinée de plate-formes. Tu as des zones exagérément trop vaste pour pas grand chose, et avoir le 100% nécessite de faire de nombreux aller-retours d'une zone à l'autre une fois de nouvelles capacités obtenues.
Je trouve aussi que les mondes ont moins d'identités et moins d'originalité. A part peut-être un monde, le Nuage Coucouland, le reste est finalement assez classique pour le design.
Et puis tu as le niveau de Grunty Industries... Mon dieu, il faut y avoir joué pour comprendre ! C'est un niveau qui est facilement 2 fois plus vaste que certaines autres zones, avec une architecture ultra-complexe, labyrinthique à mort ! Tu t'y perds facilement, les pièces de puzzle sont super bien planquées... Bref, un niveau qui aurait peut-être eu sa place en tant que dernier stage... sauf que là tu te le tapes en plein milieu de l'aventure ! Sérieusement, ce stage m'a fait lâcher le jeu pendant plusieurs mois avant que je ne me décide à m'y remettre, une soluce à mes côtés.

Au final, le jeu m'a donné du plaisir, mais le rythme est bien moins prenant que pour Banjo & Kazooie.

CTJ

avatar
Limbo Hater
T'as bien fait d'avouer immédiatement que tu ne connaissais pas le kazoo ! Wink

Maintenant que j'ai lu ce test l'histoire m'est revenue. La soeur de banjo devient même très moche après qu'elle se soit fait voler sa beauté !



A ce propos, je m'en rends compte en écrivant, cette idée me semble finalement avoir inspiré une partie de Grabbed by the Ghoulies quand la nenette se transforme en toute moche.



En même temps ce jeu est tellement rempli de clin d'oeil à Banjo et Kazooie que ce ne serait pas étonnant (J'en profites au passage pour faire la pub de cet excellent jeu Rare qui est une exclue XboX !)



Le jeu a l'air encore assez joli (notamment les couleurs) en comparaison avec bon nombre de jeux N64.

Tu as fait les captures d'écran toi même ? Comment ? C'est très lisse en tout cas.

Tu n'as pas parlé du personnage violet sur la boîte. Si ma mémoire est bonne il y a ces personnages dans chaque niveau et de plusieurs couleurs. A quoi servent ils déjà ?

Ca me donne envie de rejouer à des jeux N64, surtout avec l'histoire des sticks GC présentés sur un autre topic ! Tu fais chier Elodie ...

PS : Le système de notation a été arrêté alors ? Tu pourrais couper (avec un peu d'espace simplement) en 2x5 pour les 10 points, ça fait un peu long je trouve là.

elodiebo

avatar
Vainqueur des Jeux Retrolympiques Saison 1
Oui, la scène de Game Over est mémorable !!!

Non, ce ne sont pas mes captures d'écran, j'ai essayé, mais ça ne rend pas terrible au niveau des couleurs avec ma télé... Mais pour la soluce des tokens, je n'ai pas eu le choix de faire les photos moi-même...
Le personnage violet, c'est un Jinjo, il faut un collecter 5 de couleurs différentes dans chaque niveau, cela rapporte une pièce de puzzle. Je n'en ai pas parlé car je ne voulais pas rendre le test trop lourd, peut-être que j'aurais du...

La notation est toujours pas arrêtée, j'attendais une décision définitive, et au final, j'ai posté quand même, au pire, je re-modifierai si besoin est !

Merci pour l'info pour le jeu Xbox, je vais le rajouter de suite à mes recherches !

Giovanni

avatar
Administrateur

La notation je pense que j'ai les avis de tout ceux qui voulaient, je proposerai un choix entre les derniers trucs tres bientot, j'attendrai ton avis également elo!

marani

avatar
Diable Geek

Ah ce jeu qu'est-ce que je l'ai aimé ! Je ne m'en lasse pas , une vraie perle !
Un grand merci à Elo qui nous en a fait revivre ou découvrir les meilleurs moments !

Admin


Infected
Bon bhé voilà, la N64 à repris sa place dans le salon, GRRR elo !

Invité


Invité
En même temps si c'est pour reprendre la place de la PS1, c'est pas plus mal

Giovanni

avatar
Administrateur

chrysaor a écrit:En même temps si c'est pour reprendre la place de la PS1, c'est pas plus mal


troll ou tu prefere vraiment la 64 a la PS1?

On sait plus avec toi

Invité


Invité
C'était juste pour faire la blague, sinon j'aime bien les 2 Wink

Giovanni

avatar
Administrateur

Toute façon en étant sérieux, avant les consoles étaient complémentaires donc on peut pas ne pas en aimer une! Ce serait se privé de bete de jeux

marani

avatar
Diable Geek

Tutafé !

Admin


Infected
Nan mais en fait sous la TV du salon y'a Wii/Cube/64 et PSOne. J'ai viré la MD2 qui fonctionne très mal en raison du cable et dans la chambre il y a NES/SNES/PS1/ et encore du 64 mais non modée.

Earthworm joe

avatar
Démon Gamer

Puis ce jingle quand on prend une note de musique Very Happy

C'est vrai que ça demande réflexion ce stick pour pad N64.

Admin


Infected
Je parlais du mod RGB de la 64 mais pour en venir au stick, franchement fonce jo !
C'est de la folie ce truc, crois-moi Smile

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum